mardi,27 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: le RPR dit niet à «la paix des braves», mais reste...

Gabon: le RPR dit niet à «la paix des braves», mais reste partisan de la Réconciliation nationale

Ecouter cet article

C’est par le biais d’une déclaration rendue publique ce vendredi 26 mars 2021 que le Rassemblement des patriotes Républicains (RPR), présidé par l’ancien Premier ministre Jean François Ntoutoume Emane, a tenu à réagir à l’appel à la paix des braves soutenu par une soixantaine de partis membres du Conseil national de la Démocratie. Occasion pour cette formation politique d’exprimer son refus de s’associer à cette initiative réaffirmant toutefois être ouvert à la réconciliation nationale.  

Si depuis le lancement de cet appel, son secrétaire général Clay Martial Obame Akwe s’est montré ouvert à cette initiative lancée par le secrétaire exécutif du Bloc démocratique chretien (BDC) Guy Christian Mavioga, sa formation politique a tenu à se désolidariser de cette position. Ainsi, par la voix de son 1er vice-président Jean Emane Eyone, le Rassemblement des patriotes républicains a balayé d’un revers de la main cet appel indiquant que « ni son président, ni son bureau exécutif, n’ont mandaté qui que ce soit pour le représenter ou pour prendre part à une telle entreprise, encore moins y jouer un rôle central ». 

Tout en rappelant que des initiatives similaires avaient déjà été entreprises et qu’elles n’ont jamais porté leurs fruits, le parti de Jean François Ntoutoume Emane a dit ne pas vouloir « s’associer à des manigances et à des marchés de dupes hourdis ou organisés par ceux qui se croient aujourd’hui tout puissants et qui semblent avoir décidé de pérenniser leur nocive puissance ». 

Toutefois, si elle réaffirme son ancrage dans l’opposition, l’ancien  wuyremier ministre et les siens ont dit être des partisans « résolu de la réconciliation nationale ». « Les Gabonais ne peuvent continuer à vivre dans la haine de part et d’autre. Mais, une vraie réconciliation nationale nécessite des conditions préalables à définir », a martelé le 1er vice-président du RPR Jean Emane Eyone.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme