dimanche,27 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : le RPM exige la levée d’interdiction de sortie du territoire...

Gabon : le RPM exige la levée d’interdiction de sortie du territoire des leaders de la société civile

L’affaire pendante devant la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) qui oppose le coordinateur des Affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin à quatre organisations de la société civile, parmi lesquelles le Réseau des organisations libres pour la bonne gouvernance (ROLBG), n’a pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion. Réagissant à la mesure d’interdiction de sortie du territoire dont font l’objet les quatre leaders de ces organisations, le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) a tenu à condamner ces actes qui ternissent l’image du Gabon. 

En effet, c’est à la suite de la plainte contre Noureddin Bongo Valentin pour des faits « de corruption active et passive, corruption d’agents publics étrangers, de blanchiment des capitaux de criminalité financière en bande organisée ou encore d’association de malfaiteurs », que cette mesure d’interdiction de sortie du territoire avait été prise par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville à l’encontre de Jean Rémy Yama, Ghislain Malanda, Georges Mpaga et Marcel Libama,Alain Michel Mombo 

Une décision jugée « inique » par le parti présidé par Alexandre Barro Chambrier lors de son Conseil exécutif qui s’est tenu ce jeudi 30 janvier 2020.  Par la voix de son porte parole Alain Michel Mombo, le Rassemblement pour la patrie et la modernité a estimé que cette mesure donnaient l’impression de deux poids deux mesures, car ne visant qu’une partie en l’occurrence les leaders de la société civile alors qu’elle devrait également concerner le coordinateur des Affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin. 

Pour le RPM, cette mesure ne s’explique pas puisque, « n’étant pas sous le coup d’une condamnation judiciaire ». C’est dans cette optique que cette formation politique a appelé à « la levée de cette mesure inique qui frappe les 4 leaders de la société civile dont le seul crime réside dans la dénonciation de la gabegie qui règne au sommet de l’Etat ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt