Gabon: Le Resymib dénonce une délinquance financière au ministère du Budget

Gabon Gabonmediatime 13 (14)
le porte-parole du Resymib Davy Mounguengui © GMT

C’est à la faveur d’une assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue ce 6 juin 2019 que le regroupement des syndicats du ministère du Budget (Resymib) a tenu à édifier ses adhérents sur la situation des négociations avec la tutelle. Occasion pour le représentant des 4 syndicats de décrier une «délinquance financière» orchestrée par le ministre d’Etat en faveur d’un partenaire social.



Cette rencontre intervient au moment où des vives tensions sont perceptibles entre les partenaires sociaux et la tutelle; qui doivent mettre en place ensemble une cellule de dialogue social permanent. Seul hic, le ministère se serait rendu coupable d’une tentative d’achat de consciences. C’est en tout cas ce qui ressort du propos des syndicalistes réunis. Ces derniers ont ouvertement dénoncé une «mafia».

Lors de son intervention le représentant dudit mouvement syndical Davy Mounguengui a révélé que le ministre du Budget et des Comptes publics aurait donné une enveloppe en guise de taxi à un des partenaires sociaux. « Que sommes-nous devenus ici au Budget? On vient pour trouver une solution qui perdure depuis 2014 en retour,  on nous propose le taxi. Nous sommes des comptables , que les ordonnateurs règlent leur part au lieu de nous rabaisser avec des soudoiments », a-t-il expliqué.

Plus grave, le Resymib a dénoncé une « délinquance financière » en cours au sein dudit ministère. « Lors des dernières assises, nous étions 5 syndicats appelés à discuter avec notre ministre de tutelle sur la mise en place de la cellule de dialogue social permanente. Seulement,  deux jours après, nous avons découvert comme tous les Gabonais, qu’un partenaire social avait été rémunéré à 25 millions de Fcfa. Pourquoi lui et contre quels services ? Pour avoir des réponses, nous avons saisi le ministre mais on reste sans réponse », a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire