dimanche,1 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le rapport de réduction des inégalités homme et femme remis à...

Gabon: le rapport de réduction des inégalités homme et femme remis à Ali Bongo par la FSBO

C’est ce mercredi 30 septembre que s’est tenue au palais Rénovation la cérémonie de remise au président de la République Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, du rapport de la stratégie de la promotion des droits de la femme et de la réduction des inégalités entre les hommes et les femmes. Un rapport produit par le cabinet international Rose Fulbright LLP, en collaboration avec la Fondation Sylvia Bongo Ondimba qui vise dans une projection de 3 ans à réduire et ce de façon définitive, les inégalités hommes/femmes à travers la mise en application des recommandations dudit rapport. 

C’est en présence de toutes les hautes personnalités du Gabon, en tête desquelles le numéo un de l’exécutif Ali Bongo Ondimba, la présidente de la Cour Constitutionelle Marie-Madelaine Mborantsuo, du président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi et du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, que la cérémonie relative à la présentation, puis la remise du rapport de la stratégie de la promotion des droits de la femme et de la réduction des inégalités entre les hommes et les femmes s’est deroulée. 

Ce cérémonial auquel assistaient plusieurs membres du gouvernement et certains représentants du corps diplomatique s’est ponctué par la présentation et la remise du rapport précité, précédé par les allocutions conjuguées de 3 membres du gouvernement, de la première dame et enfin du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Tour à tour, Erlyne Antonelle Ndembet épouse Damas, ministre de la Justice Garde des Sceaux, Patrick Mouguiama-Daouda ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, du Transfert des technologies, de l’Education nationale, chargé de la Formation civique et Prisca Koho Nlend, ministre des Affaires sociales chargé des Droits de la femme, ont plaidé pour « l’épanouissement de la femme », la « necessaire réduction des inégalités de genre » et l’érection d’une « égalité de genre comme outils de developpement durable »

Ce rapport de la stratégie de la promotion des droits de la femme et de la réduction des inégalités entre les hommes et les femmes présenté par Alain Maleck, avocat associé au cabinet international Rose Fulbright et en vidéo par Laurent Benassoure, s’est fondé sur un diagnostic local appuyé par un benchmark international. 

La réduction des inégalités hommes/femmes, cette volonté conjointe de la société civile et du gouvernement gabonais s’est traduit par un rapport axé sur 4 points. « Les violences faites aux femmes, l’accès à l’éducation, l’accès à la santé, le droit de la famille, la participation à l’économie et l’émancipation politique ». Cette étude visant à faire du Gabon un modèle d’égalité met à disposition du gouvernement gabonais 33 propositions réalisables sur 3 ans, pour « enrayer définitivement les mesures d’inégalité au Gabon », a indiqué la première dame Sylvia Bongo Ondimba. 

Prenant la parole au terme de la présentation du rapport par le cabinet international Rose Fulbright, Sylvia Bongo Ondimba a appelé l’Etat à « proposer de nouvelles approches et des mesures correctives dans le domaine de la santé, l’éducation dans la continuité de la decennie de la femme ». Le président de la République clôturant la cérémonie, est allé dans le sens de son épouse en affirmant qu’il n’y a « Aucun développement durable possible, aucune démocratie n’est possible sans l’apport et la pleine participation des femmes qui représentent la moitié de l’humanité », a-t-il souligné.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion