Gabon: le procureur annonce la fermeture provisoire de la plage du Tropicana

Steeve Ndong Essame Ndong, procureur de la République de Libreville © D.R/GMT

Suite aux multiples découvertes macabres de jeunes enfants à intervalle de temps court, sur la place du Tropicana ces dernier temps, qui ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, Steeve Ndong Essame Ndong, a annoncé ce lundi 11 juin 2018, la fermeture provisoire et sans délai au public, de l’accès à cette plage.

Faisant la synthèse des différentes découvertes de corps d’enfants retrouvés sans vie sur la plage du Tropicana, sise au quartier Tahiti, dans le premier arrondissement de LIbreville, ces derniers moi, plus précisément depuis le 25 mai dernier, en rapport avec la noyade d’élèves  du Collège d’enseignement secondaire(CES) d’Akébé, Steeve Ndong Essame Ndong, a ainsi annoncé que cette plage sera provisoirement inaccessible au public pour des raisons d’enquête.

En effet, selon le procureur, entre le 26 mai et 6 juin dernier, «il est à déplorer quatre décès par noyade». Après des investigations menées auprès des pompes funèbres, destinées à tirer au claire cette affaire qui alimente les suspicions, par les enquêteurs de la police judiciaire, assistés des techniciens de la police scientifique, il en ressort que «sur place, ils ont été reçus par le responsable qui ont confirmé avoir procédé à l’enlèvement sur cette plage de trois corps d’enfants le 26 mai. et il semblerait qu’une opération similaire a été entreprise en direction des autres maisons de pompes funèbres», a-t-il déclaré à nos confrères de GabonReview.

Cela dit, peut-on en déduire que la décision de fermer provisoirement la plage du Tropicana prise par le procureur de la République Steeve Ndong Essame Ndong, est la réponse aux différentes interrogations des populations et des familles endeuillées aujourd’hui, ou encore la solution destinée à stopper cette vague de «noyade» en série qui semble ne concerner que les enfants.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire