dimanche,20 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon : le prochain sommet de la CEEAC au menu de la...

Gabon : le prochain sommet de la CEEAC au menu de la rencontre entre Ali Bongo et Ahmad Allam-Mi

En prélude au Sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) ,prévu se tenir le 18 décembre prochain à Libreville, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a reçu en audience le secrétaire général de cette organisation communautaire, Ahmad Allam-Mi. Il était question lors de cette rencontre de faire le point sur la préparation de cet événement, mais aussi d’aborder la question des réformes de l’institution.  

C’est accompagné du ministre des Affaires étrangères, Alain Claude Bilie-By-Nze que Ahmad Allam-Mi a été reçu par le numéro un gabonais. Une rencontre qui intervient après le périple effectué par les deux personnalités auprès des Etats membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) pour leur remettre le rapport des travaux des ministres et les cinq textes fondamentaux relatifs à la réforme institutionnelle de la CEEAC sur lesquels ont travaillé les experts des onze Etats membres, et qui ont été adoptés par les ministres au cours de la réunion du Comité de pilotage.

Au nombre des points qui seront abordé lors du Sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale prévu se tenir le 18 décembre 2019, il y a entre autres le projet de Protocole du traité instituant la commission de la CEEAC ; le projet du Conseil de paix et de sécurité de l’Afrique centrale ; le  projet de règlement financier ; le projet du cadre organique ; et le projet du statut du personnel révisé de la communauté.

Pour le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, cette rencontre revêt un caractère important, car comme il l’a rappelé, « pour garantir la paix et la prospérité en Afrique Centrale, davantage d’intégration est nécessaire ». « D’où l’impératif de proposer des réformes ambitieuses sur le plan institutionnel, économique et sécuritaire », a-t-il indiqué.

Pour rappel, la réforme institutionnelle de la CEEAC a été ordonnée par les chefs d’Etat et de gouvernements des pays membres, réunis en mai 2015 à N’Djamena, au Tchad. La conférence avait approuvé la proposition faite par le secrétariat général « d’initier une réforme profonde de la CEEAC ». Les chefs d’Etat avaient décidé alors de confier le pilotage de cet important dossier à leur pair, Ali Bongo Ondimba.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Street 103 Gabon Gmt