Gabon : le «prédateur sexuel» Alexis Ndouna au gnouf !

Gabon Gabonmediatime Alexis Ndouna
Alexis Ndouna désormais entre les mains de la Justice gabonaise © D.R.

C’est ce jeudi 9 janvier 2020 que le feuilleton judiciaire inhérent à Alexis Ndouna a pris fin. Après plusieurs mois de spéculations et deux mois de cavale, le présumé prédateur sexuel a été écroué à la prison centrale de Libreville après avoir été présenté devant le parquet de la République ce jeudi 09 janvier 2019. 


Recherché dans le cadre d’une plainte pour détournement de mineurs et proxénétisme, Alexis Ndouna, avait de manière abracadabrantesque quitté le territoire national sans qu’il ne soit inquiété. Peu après, le présumé délinquant sexuel a été appréhendé le 27 décembre 2019 dernier, par les agents d’Interpol au Congo Brazzaville puis extradé sur Libreville. 

Un cadeau de Noël pour les associations et autres organisations de défense de droits humains qui n’avaient ménagé aucun effort pour attirer l’attention des autorités judiciaires sur l’affaire Wally devenue virale sur la toile. Marches, publications, plaidoyers, tous les mécanismes avaient été mis en place pour appeler les autorités judiciaires à prendre des mesures contre l’homme d’affaires. 

Après plusieurs jours de garde à vue, Alexis Ndouna a été présenté en début de matinée du jeudi 9 janvier 2020 devant le parquet de la République. Alexis Ndouna y aura passé des heures à tenter de défaire le noeud d’allégations faites contre lui. Un échec donc pour le présumé prédateur sexuel puisqu’il sera en début de soirée mis sous mandat et donc placé en détention préventive à la Prison centrale de Gros-bouquet où il attendra patiemment d’être jugé.

Laissez votre commentaire