mercredi,19 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda va radier les enseignants grévistes

Gabon: le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda va radier les enseignants grévistes

Ecouter cet article

C’est par le biais d’une déclaration faite ce lundi 6 décembre 2021 que William Johnson Awandjo, conseiller technique du ministre de l’Education nationale le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda a annoncé l’ensemble des mesures disciplinaires prises par le gouvernement à l’encontre des enseignants grévistes. Il en ressort que tous les enseignants ayant été absents de leurs postes de travail, au moins 3 mois, seront radiés de la Fonction publique.

Face à la montée de tension dans le secteur éducatif où les apprenants n’hésitent plus à arpenter les rues pour réclamer la reprise effective des cours, le gouvernement a opté pour la manière forte. En effet, le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda se montre davantage sanctionnateur qu’ouvert au dialogue social prôné par le chef de l’État Ali Bongo Ondimba au sein des institutions qu’il prétend avoir mis en place avec les partenaires sociaux.

Preuve de cette démarche ambiguë, William Johnson Awandjo, conseiller technique du ministre de l’Education nationale a annoncé une pile de mesures disciplinaires prises par le membre du gouvernement, et qui viseraient à ramener de l’ordre dans son département ministériel. Pour ce dernier, bien que la grève ne serait observée que par 20% du nombre total d’enseignants, ces derniers risquent gros pour semble-t-il, « des fautes pour manquements aux obligations professionnelles ».

A ce propos, le conseiller technique du Pr. Patrick Mouguiama-Daouda a annoncé que les enseignants ayant déserté leur lieu de travail pendant la durée minimale de 3 mois seront simplement et purement radiés des rangs des agents publics de ce ministère. Le gouvernement prévoit néanmoins que les enseignants absents de leurs postes d’affectation depuis le mois de septembre dernier verront leurs soldes suspendues. Et ce, tandis que les grévistes présents à leurs postes ne recevront que leurs allocations familiales et de leur prime de logement. Les autres ne devraient pas être ciblées par ces sanctions.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop