vendredi,14 août 2020
Accueil A La Une Gabon : le pouvoir du RV s'étiole au sein du gouvernement

Gabon : le pouvoir du RV s’étiole au sein du gouvernement

Son ascension dans l’échiquier politique gabonais a surpris plus d’un, son délitement encore plus. Il est avec les Sociaux démocrates gabonais (SDG), un de ces nouveaux partis biberon qui ont très tôt, peutêtre prématurément, sans faire leurs classes, investi les hautes sphères de la scène politique nationale. Une scène politique réputée sensible et particulièrement atypique, laquelle requiert pour s’y accommoder, une certaine expérience, un certain vécu. Lui, c’est le Rassemblement pour la  restauration des valeurs (RV) du ministre de l’Energie et des Ressources hydrauliques Tony Ondo Mba, dont la prépondérance au sein du gouvernement s’est considérablement étiolée au terme du remaniement ministériel du jeudi 7 novembre dernier. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Considéré par plusieurs observateurs de la vie politique gabonaise comme un parti « écran » de la plate forme Associative de jeunes émergents volontaires (AJEV), le Rassemblement pour la restauration des valeurs, parti totalement inconnu, a émergé à la veille des élections législatives et locales d’octobre 2018. A l’issue de celles-ci, le RV très actif et jouissant d’une puissance financière aux origines inconnues, a réussi l’exploit pour un parti puceau de la politique gabonaise, de rafler la bagatelle de 7 sièges au sein du Parlement. 

Avec 7 députés dans l’hémicycle, le Rassemblement pour la restauration des valeurs a créé la surprise en même temps qu’il s’est imposé à la surprise générale, dans le paysage politique gabonais. Son ascension était telle qu’elle a vu un de ses députés, notamment celui du 2e siège du 5e arrondissement de Libreville, Arsène Nkoghe promu ministre délégué auprès  du ministre d’Etat, ministre des Sports, des Loisirs, de la Culture et de l’Artisanat puis  ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Justice, Garde des sceaux. Dans le même temps, son Président Tony Ondo Mba se voyait attribué en plus de l’Energie et des Ressources hydraulique, le juteux portefeuille des Mines à l’occasion d’un remaniement intervenu en février 2019. Des prérogatives qui présumaient de la place éminemment importante prise par le RV dans le gouvernement. 

Lire aussi : Gabon : énième réaménagement technique du gouvernement Nkoghe Bekale II 

Une illusion, car moins d’un an après ce renforcement de pouvoir au sein du gouvernement Nkoghe Bekale, le remaniement ministériel de ce jeudi 7 novembre qui a du  reste surpris plus d’un,  a remis les hommes forts du RV face au miroir déformant de leurs fausses certitudes. Conséquence, Arsène Nkoghe, se verra débarqué du poste de ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Justice, Garde des Sceaux remplacé par un soldat de Julien Nkoghe Bekale, Christian Menvie M’Obame. Quant à Tony Ondo Mba, il perd le portefeuille des Mines mais garde celui de l’Énergie et des Ressources hydrauliques. Maigre consolation pour un homme que les prédictions des commentateurs de la vie politique gabonaise plaçaient comme le futur Premier ministre en remplacement de Julien Nkoghe Bekale. 

Lire aussi : Gabon : le retour en grâce de Julien Nkoghe Bekale 

Les évidences sont souvent tranchantes, celle matérialisant la dépréciation du Rassemblement pour la Restauration des valeurs (RV) l’est tout aussi, à moins de se vautrer, incrédule, dans les méandres de la dénégation en se refusant d’admettre une réalité des plus manifestes. Ce délitement, porte tout de même en son sein, une une marque, l’avènement brusque, fulgurante et inopiné d’un mouvement sorti de nulle part et porté par une puissance financière à faire pâlir de jalousie l’intraitable machine PDG. Une puissance financière, dont on ignore à ce jour, la provenance et les origines.  

Le temps a ses lois, c’est pourquoi il est impérieusement nécessaire, de faire ses classes patiemment et de faire carrière en évoluant graduellement, car la course effrénée et prématurée aux postes hautement responsables vous expose à l’éphémère. Le Rassemblement pour la Restauration des valeurs l’a appris à ses dépens et ce n’est pas le seul, d’autres figures de proue de la galaxie AJEV ont elles aussi fait les frais de cette intangible et intraitable loi du temps.    

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt