dimanche,13 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilDerniers articlesGabon: le plaidoyer de la société civile pour lutter contre le tabagisme

Gabon: le plaidoyer de la société civile pour lutter contre le tabagisme

Lundi 31 mai 2021, le Gabon, à l’instar de la communauté internationale, a célébré la Journée mondiale sans tabac sous le thème « S’engager à arrêter ». Les organisations de la société civile engagées dans la lutte antitabac se sont retrouvées à la faveur d’un point de presse tenu pour l’occasion dans l’enceinte de la clinique Alia & Zeida, centre de traitement des addictions sis à Owendo. Il a été question lors de cette rencontre de faire un plaidoyer sur l’interdiction de la commercialisation des produits du tabac aux jeunes. 

Pour la société civile de lutte contre le tabagisme, dont l’ONG SOS Tabagisme et l’ONG Agir pour le Gabon, la journée mondiale sans tabac est l’occasion de dresser un rapport d’étape de la lutte contre le tabagisme. Selon le Plan stratégique de lutte contre le tabagisme au Gabon 2016-2020, plus de 10% des adolescents de moins de 16 ans consomment des produits du tabac. 

Selon ce même Plan, le Gabon fut parmi les premiers signataires de la Convention-cadre élaborée par l’OMS, pour lutter contre le tabagisme. Or dans les faits, l’élimination du tabagisme au Gabon apparaît comme une utopie, comme l’a souligné la société civile ce lundi lors de son point de presse. « Le constat cette année, est résolument amer avec des autorités sanitaires et financières qui œuvrent ouvertement en faveur des intérêts mafieux et criminels de l’industrie du tabac et qui empêchent toute initiative en faveur de la lutte contre le tabagisme », a indiqué Georgy Anthony, président de l’ong SOS Tabagisme Gabon. 

Estimant que la santé n’a pas de prix, les membres de la société civile de lutte contre le tabagisme invitent le gouvernement à interdire la vente des produits du tabac sur le territoire national. Ces derniers plaident d’ailleurs pour l’adoption d’un décret qui viendra encadrer définitivement la commercialisation des produits du tabac en République gabonaise. Ledit décret devrait permettre d’augmenter chaque année le prix du paquet de cigarettes, d’interdire la vente des produits du tabac aux alentours des écoles et de mettre en place entre autres une Commission nationale de lutte contre le tabagisme. 

Laissez votre commentaire

Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance