samedi,18 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le personnel du Laboratoire Gahouma sommé de se faire vacciner avant...

Gabon: le personnel du Laboratoire Gahouma sommé de se faire vacciner avant le 17 août 2021

Ecouter cet article

Lancée le 23 mars dernier, la campagne de vaccination avait pour but de freiner la propagation de la pandémie dans notre pays mais le peu d’engouement des populations pousse certaines autorités administratives et militaires à une forme d’incitation forcée. C’est le cas du médecin colonel Elvire Mbongo Kama, coordonnateur du laboratoire Pr Daniel Gahouma qui a annoncé à son personnel le 29 juillet dernier par l’entremise d’une note de service, l’obligation d’être vacciné à la date du 17 août prochain. 

La principale structure mise en place dans le cadre de la lutte contre le covid-19 a décidé de prendre ses précautions. Ainsi, la responsable du laboratoire Gahouma, le Colonel Elvire Mbongo Kama mise sur l’implication de l’ensemble de son personnel qui devra obligatoirement être vacciné. « Il est rappelé que le Laboratoire reçoit plus de 2000 personnes par jour. Par conséquent, la recommandation de vaccination devient une obligation en raison de la surexposition du personnel », a-t-elle expliqué dans une note datée du 29 juillet parvenue à la rédaction de Gabon Média Time.

Selon la dirigeante du laboratoire, la vaccination du personnel est une nécessité au vu du grand nombre de personnes qui s’y rendent. Cela devrait permettre de faciliter l’accès sur site pour les employés mais aussi les partenaires. « Tous les membres du personnel doivent avoir reçu leur première dose de vaccin au plus tard le 17 août 2021 » a-t-elle indiqué. 

Une situation qui ne semble pas rencontrer l’assentiment du personnel du laboratoire Gahouma, qui se voit contraint de se faire vacciner au risque de « rester à la maison » comme le suggère la note de service. Une action pour le moins curieuse lorsqu’on sait que la vaccination contre le covid-19 n’est pas obligatoire au Gabon, comme l’ont d’ailleurs rappelé plusieurs fois les autorités sanitaires, notamment le Dr. Guy-Patrick Obiang Ndong, ministre de la Santé et le ​​Pr. Marielle Bouyou Akotet, présidente du comité national de vaccination ( Copivac).

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop