jeudi,27 janvier 2022
AccueilDerniers articlesGabon: le personnel de santé menace de bloquer les hôpitaux

Gabon: le personnel de santé menace de bloquer les hôpitaux

Ecouter cet article

À quelques heures de l’entrée en vigueur des nouvelles mesures gouvernementales de lutte contre le covid-19, le climat pourrait connaître quelques soubresauts. Pour preuve la menace brandie par le Syndicat national des personnels de santé et assimilés (Synapsa) qui a annoncé le samedi 11 décembre dernier que ses membres entendent violer l’interdiction d’accès des personnes non vaccinées aux lieux publics en se rendant dans leurs différentes structures hospitalières, à défaut de les déserter simplement pour exprimer leur opposition à ces mesures.

En première ligne dans la lutte contre le coronavirus, le personnel médical est sans nul doute le plus exposé au virus. Ainsi, afin de réduire le risque de propagation, le Dr. Guy Patrick voudrait bien que les agents de santé se fassent vacciner contre le covid-19. Des recommandations du membre du gouvernement qui passent mal auprès du Synapsa qui lors d’une assemblée générale a fustigé cette « obligation insidieuse » faite au personnel de santé. 

Ainsi, cette organisation syndicale par l’entremise de Mickala Moundanga, un des leaders du Synapsa a annoncé qu’il n’en tiendra pas compte. « Nous irons à nos lieux de travail comme d’habitude. Maintenant, si les responsables des structures sanitaires nous chassent parce qu’on n’est pas vaccinés, parce qu’on n’a pas de test PCR, nous allons prendre acte pour que demain on ne dise pas que si tel médecin n’est pas arrivé à son poste, c’est de sa volonté », a-til déclaré à nos confrères de Gabonactu.com au terme de leur dernière assemblée générale.

Le président du Synapsa, Gustave Boukoumou Igassela a indiqué que la décision va à l’encontre du volontariat prôné par le gouvernement concernant la vaccination. « Par ces mesures, le gouvernement viole l’intégrité physique des populations ainsi que le pacte international des droits civils et politiques en son article 7. Ainsi, le Syndicat national des personnes de santé et assimilés condamne avec vigueur l’approche sacrificielle optée par le gouvernement sous le fallacieux prétexte de protéger les Gabonais avec les vaccins qui ont montré leurs limites sous d’autres cieux et qui ne confèrent aucune protection aux personnes vaccinées », a-t-il déclaré.

Des mots qui sonnent comme des prémices d’un bras de fer entre le personnel médical et sa tutelle et dont la suite des évènements sera déclinée au cours de la journée du mercredi 15 décembre 2021. Membre de la confédération syndicale Dynamique unitaire (DU), le Synapsa annonce par ailleurs une probable grève générale dès le 27 décembre prochain. Une décision qui fait suite au « non-respect des préoccupations des travailleurs » par la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, qui a reçu en novembre leur préavis de grève. 

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop