Gabon : le personnel de santé annonce le blocage des hôpitaux dès ce lundi 24 février

Gabon Gabonmediatime Personnel De Santé Hopitale De Melen
Une vue des agents lors de l'assemblée générale © D.R.

Face au mutisme volontaire du gouvernement qui peine à répondre à leurs préoccupations, les personnels de la santé et de la prévoyance sociale ont décidé, au cours d’une assemblée générale qui s’est tenue récemment au sein du centre  hospitalier régional de l’Estuaire, de passer à la vitesse supérieure. Ainsi, au terme de cette rencontre, il a été décidé l’arrêt des activités dans l’ensemble des structures sanitaires publiques dès ce lundi 24 Février 2020. 


C’est réunis au cours d’une assemblée générale à l’hôpital hospitalier régional de l’Estuaire–Melen, que le Syndicat national des agents de santé (Synas), l’Union des personnels de santé et assimilés (UPSA) et le SYNASSA ont tenu à faire l’économie des points inscrits dans leur cahier de charges qui malheureusement n’ont jamais été pris en compte par le ministre de la Santé Max Limoukou. A cette occasion, ils n’ont pas manqué de fustiger l’injustice dont le personnel de santé et de prévoyance social fait l’objet. 

Pour ces agents publics, cette injustice est volontairement entretenue par le gouvernement notamment dans le paiement de la PIP. « Les personnels de la santé et de la prévoyance sociale sont classés au rang des oubliés et méprisés », ont-ils martelé. En effet, ni l’amélioration de l’infrastructure, ni la fourniture en médicaments et réactifs, encore moins le paiement de leurs primes, contenus dans les revendications dans leur cahier de charges, n’ont été solutionnés.  

C’est donc face à ce silence assourdissant qui démontre le manque de volonté du ministre de la Santé Max Limoukou à répondre aux attentes de ces agents, que l’assemblée générale a décidé de l’arrêt des activités dans l’ensemble des structures sanitaires publiques dès lundi 24 Février 2020 à 7h30 Jusqu’à la date de paiement.

Laissez votre commentaire