mercredi,8 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : le PDG plaide pour une «rationalisation et une régulation» des...

Gabon : le PDG plaide pour une «rationalisation et une régulation» des réseaux sociaux

Ecouter cet article

C’est l’idée pour le moins curieuse avancée par le groupe Parlementaire du Parti démocratique gabonais (PDG) à l’Assemblée nationale qui constatant des dérives dans ces plateformes a suggéré au gouvernement de tenir une réflexion allant dans ce sens. Une position pour le moins inattendue qui rentre en totale contradiction avec le principe de liberté d’expression que confère la Constitution à chaque citoyen mais dénote la volonté du parti au pouvoir de mettre un terme aux critiques dont fait face le gouvernement. 

Saugrenue. C’est le mot qui sied bien à l’idée avancée par le groupe parlementaire PDG à l’Assemblée nationale si on s’en tient à l’impossibilité de réguler ce domaine. Non content semble-t-il du sabordage opéré par la Haute autorité de la communication (HAC) sur les médias, les parlementaires PDG souhaitent désormais s’attaquer à l’usage des réseaux sociaux qui selon eux concourt à « l’acharnement contre les hautes personnalités institutionnelles gabonaises » observé ces dernières années. 

Pour les députés du « parti de masse » se disant être « les dignes mandataires » du peuple gabonais, la prolifération d’informations sur les réseaux sociaux n’a d’autre but que « la déstabilisation des Institutions de la République par l’incitation à la violence, à la révolte et à l’insurrection populaire, comme ce fut le cas des événements malheureux survenus le 24 janvier 2020 »

Face à ce qu’il considère comme un danger pour la stabilité du pays, le groupe parlementaire PDG a invité le gouvernement à « faciliter le développement d’une réflexion pouvant aboutir à leur rationalisation et à leur régulation »

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop