samedi,19 juin 2021
GIF-Enami Shop_GMT-v3
AccueilA La UneGabon: le PDG déjà assuré de remporter 22 sièges de sénateurs

Gabon: le PDG déjà assuré de remporter 22 sièges de sénateurs

Au terme de l’assemblée plénière du vendredi 22 janvier 2021, au cours de laquelle le Centre gabonais des élections (CGE) a procédé à l’examen du dossier de déclarations de candidatures aux élections sénatoriales du samedi 30 janvier prochain, l’institution en charge de l’organisation desdites élections a rendu publique la liste de l’ensemble des candidatures retenues. Ainsi, 22 des 52 sièges à pourvoir sont déjà acquis au Parti démocratique gabonais (PDG).  

Vingt-deux, c’est le nombre de sièges sur lesquels un seul candidat est en lice pour les élections sénatoriales du samedi 30 janvier prochain. Des candidatures uniques qui donnent déjà gagnant le Parti démocratique gabonais, qui, avec ces victoires s’appropriera déjà, près de la moitié des sièges de sénateurs élus au sein de l’hémicycle.

Il s’agit entre autres de 6 sièges de sénateurs dans la province de l’Estuaire, de 5 dans la province du Haut-Ogooué, d’un sénateur dans celle du Moyen-Ogooué, de deux sénateurs dans la province de la Ngounié, dont le siège unique du département de Tsamba-Magotsi et de la commune de Fougamou, est brigué par la présidente sortante du Sénat, Lucie Milebou Aubusson, d’un sénateur dans la Nyanga, de deux sénateurs dans l’Ogooué-Ivindo et dans l’Ogooué Lolo, de deux sénateurs également dans la province de l’Ogooué Maritime. La province du Woleu-Ntem, quant à elle, ne comptabilise qu’une seule candidature PDG. 

Cette moisson du Parti démocratique gabonais avant même que ne se tiennent les sénatoriales en fin de semaine prochaine, est due au fait que des partis politiques proches de Jean Ping et membres de la Coalition pour la nouvelle République avaient boycotté la participation aux élections couplées d’octobre 2018. L’opposition qui était allée en rang dispersé, a fait le lit du parti au pouvoir qui confirmera à l’issue du deuxième tour du scrutin au suffrage universel indirect son hégémonie aussi bien à l’Assemblée nationale, qu’au sénat. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Publicité Sunu Assurances Refresh Airtel Prevoyance