dimanche,1 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le pasteur Moulacka arrêté puis relaché 2 heures après

Gabon: le pasteur Moulacka arrêté puis relaché 2 heures après

Le pasteur Jean Baptiste Moulacka, auteur de l’appel à la réouverture forcée des églises ce dimanche 27 septembre arrêté par la police dans son église (Béthsaïda), sise au PK 8 devant ses fidèles, a finalement été relâché après avoir passé près 2 heures au commissariat de Nzeng Ayong, dans le 6ème arrondissement. 

Selon nos confrères de Gabonactu, des policiers ont interpellé le pasteur Jean Baptiste Moulack alors qu’il se trouvait dans son bureau. Il a été emmené manu militari au commissariat de Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville. Les fidèles présents sur les lieux ont témoigné à Gabonactu.com, « qu’ils n’étaient pas venus pour prier mais qu’ils étaient là pour nettoyer leur église ». 

Quelques heures après sa libération, le pasteur Jean Baptiste Moulack a précisé « ils m’ont libéré parce que mon église n’était pas ouverte pour un culte, mais pour un nettoyage. Et puis on ne fait pas un culte avec 5 personnes. Il y avait 5 fidèles qui nettoyaient l’église », rapporte Gabonactu.com.

Pour l’homme de Dieu, le rubicon n’avait pas été franchi. « Ce n’est pas un acte de défiance », a précisé. Pour rappel, ce samedi 26 septembre, lors d’une conférence de presse conjointe, les ministres de la Santé et de l’Intérieur ont entre autres martelé qu’ « aucune ouverture de lieu de culte ne sera autorisée tant que le gouvernement ne l’aura pas décidé », tout en insistant sur le fait que « toute attitude qui sonne comme un défi à l’autorité publique ne sera pas tolérée ». 

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion