Gabon: le MJU se désolidarise de l’Union et solidarité

Régis Manon Eny Ongone, vice-président du MJU © GMT

Régis Manon Eny Ongone, le vice-président du Mouvement des jeunes upégistes (MJU), a animé une conférence de presse ce jeudi 31 mai 2018 au siège dudit mouvement, sis à Nzeng-Ayong. Le but étant non seulement de réitérer le soutien des jeunes upégistes au président de leur mouvement, Elza Ritchuelle Boukandou, mais aussi d’annoncer son retrait et sa désolidarisation de l’Union et solidarité (US).

Soutenant plus que jamais l’action du Mouvement des jeunes upégistes (MJU), portée par sa présidente Elza Ritchuelle Boukandou, et dénonçant «le cas de non-respect du socle juridique  sur lequel le MJU avait fondé son alliance avec le parti de l’Union et Solidarité (US)», son vice-président Régis Manon Eny Ongone, a annoncé ce jeudi, le retrait officiel de leur mouvement, du parti de l’Union et solidarité (US).

En effet, les jeunes de ce mouvement politique disent, ne plus se reconnaître dans la nouvelle orientation politique que vient de prendre l’US. «En tant que mouvement jeunesse et d’action politique, nous réaffirmons notre positionnement ou si vous voulez, la ligne politique de notre mouvement reste intacte. Celle d’être un mouvement jeunesse qui milite dans l’opposition contre le système Bongo-PDG», a indiqué le Vice-président du MJU.

Dans l’optique de marquer définitivement cette rupture avec l’US, Régis Manon Eny Ongone, a donné rendez-vous aux différents membres de ce mouvement politique le 17 juin prochain, pour une convention destinée à donner une nouvelle orientation à leur mouvement, mais aussi pour savoir si le MJU adhérera au nouveau parti politique dénommé: Pour le changement (PLC), créé par leur présidente et d’autres membres démissionnaires de l’US.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire