mercredi,1 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le ministère public requiert 5 ans de prison contre BLA

Gabon: le ministère public requiert 5 ans de prison contre BLA

Ecouter cet article

Ce mardi 26 octobre 2021 l’ancien directeur de cabinet du président de la République Brice Laccruche Alihanga comparaissait devant le tribunal correctionnel de Libreville. Une audience marquée par le réquisitoire du ministère public qui a requis  ans de prison fermes et 5 millions de FCFA d’amende contre cette ancien collaborateur du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. 

En effet, l’audience de ce 26 octobre aura été l’occasion d’avoir plus de détails sur les faits reprochés à l’ancien ministre chargé du Suivi de la stratégie des Investissements humains et des Objectifs de développement. Selon le site d’actualité Gabonreview, lors de cette audience  « le ministère public a tenu à préciser que l’ancien directeur de cabinet du président de la République est accusé non pas d’avoir usurpé la nationalité gabonaise, mais d’avoir menti sur l’identité de son géniteur ».

Il est reproché à Brice Laccruche Alihanga, non pas d’avoir usurpé la nationalité puisqu’il est gabonais depuis l’âge de 4 ans, mais  pour pour avoir menti sur l’identité de son géniteur tel qu’il apparaît dans ses documents d’état civil. Un détail qui conforte l’idée d’usage de moyen frauduleux pour l’obtention desdits documents. 

Pis, on apprend également que lors de son audition à la Direction générale de la Recherche (DGR), le géniteur supposé de l’ancien « messager intime du président » aurait déclaré avoir donné son nom et certainement pas sa nationalité à l’ancien DCPR. Ainsi, face à ces nouveaux éléments un verdict devrait être annoncé le vendredi 29 octobre prochain.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop