Gabon: le manioc désormais hors de prix à Port-Gentil, jusqu’à 1500 FCFA

Gabon Gabonmediatime Manioc Gabon
Paquet de manioc © D.R.

A Port-Gentil, le manioc devient un produit accessible uniquement pour les plus nantis. Variant aujourd’hui entre 500 et 1000 FCFA, voire 1500 FCFA à certains endroits, son prix a considérablement augmenté ses derniers mois. Et pour cause, une panne de la majorité des bateaux transportant ce produit vers la capitale économique. 


C’est une hausse de prix assez importante qui joue sur le panier de la ménagère. Autrefois le manioc dit « obamba » était disponible à 250 FCFA et, 500 voire 600 FCFA pour le manioc dit « myenè », ce dernier coûte aujourd’hui 1000 FCFA, voire 1500 FCFA à certains endroits. Soit une augmentation importante de 500 à 1000 FCFA sur le bâton. Pas facile pour les familles nombreuses et pour ceux qui ont fait de ce produit un aliment incontournable dans leur assiette. 

A la question de savoir pourquoi ? Il semblerait qu’une panne des bateaux acheminant le manioc des lacs et villages voisins vers la capitale économique soit à l’origine de cette hausse de prix, favorisant dans la foulée une rareté du produit sur le marché.

Le constat est le même pour le tas de tubercules. Lorsque son prix n’augmente pas, c’est la quantité qui est revue à la baisse. « Parce que le prix du sac de tubercules a augmenté de 37 mille à 40 mille francs », a-t-on pu lire dans le quotidien  L’Union de ce mercredi 15 janvier. Un vrai mal pour les populations de Port-Gentil, à l’heure où le gouvernement parle de lutte contre la vie chère.  

Laissez votre commentaire