mardi,21 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: le lieutenant Kelly Ondo Obiang à la barre le 18 juin

Gabon: le lieutenant Kelly Ondo Obiang à la barre le 18 juin

Ecouter cet article

Écroué à la Prison centrale de Gros-Bouquet depuis 2019 pour « association de malfaiteurs, séquestration arbitraire et atteinte à la sûreté intérieure », le commando conduit par le Lieutenant Kelly Ondo Obiang sera à la barre le le 18 juin 2021 lors de la tenue d’une Cour spéciale militaire de justice. Les 3 éléments de la Garde République (GR) ayant survécu à l’affrontement armé dans l’enceinte de la Maison Georges Rawiri, siège social de la Radio et de la Télévision nationales.

L’adjudant Estimé Bidima Manongo, L’adjudant-chef Dimitri Nze Minko et le Lieutenant Kelly Ondo Obiang, tous éléments de la GR ayant pris d’assaut le 7 janvier 2019 la maison Georges Rawiri seront présentés devant la Cour spéciale militaire de justice. Il y avait délivré un message d’appel à l’insurrection qui avait vite fait d’être traduit en tentative de coup d’Etat dans l’opinion publique. 

Durant ce triste épisode qui aura secoué la nation gabonaise avait entraîné la perte de 2 des membres du commando. Interpellés au terme de cette riposte des autorités militaires, les éléments de la GR avaient été placés sous mandat de dépôt pour « association de malfaiteurs, séquestration arbitraire et atteinte à la sûreté intérieure ». Face à l’ensemble des récriminations qui leur sont faites, le Tribunal de Libreville va décider, le 5 février dernier, de les renvoyer devant une juridiction militaire.

La compétence de cette juridiction étant établie pour traiter des questions de ce type, Kelly Ondo Obiang et ses hommes, auteurs de cette opération d’insurrection baptisée « dignité » y seront déférés le 18 juin prochain. Si une décision est attendue, l’opinion qui ne devrait pas être autorisée à assister à cette audience, espère comprendre les motivations réelles de ceux qui disaient à l’époque « mettre à nu les manœuvres de manipulation et de théâtralisation » autour de l’état de santé du chef de l’État Ali Bongo Ondimba. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop