lundi,28 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le leader du Synapef Didier Atome Bibang gardé à vue à...

Gabon: le leader du Synapef Didier Atome Bibang gardé à vue à la police judiciaire

Le président du Syndicat national du personnel des Eaux et Forêts (SYNAPEF),  Didier Atome Bibang a a fait l’objet, selon un communiqué l’organisation d’une audition à la Police Judiciaire au terme de laquelle il a été gardé à vue. Une convocation qui aurait été initiée par l’actuel ministre des Eaux et Forêts Lee White pour des faits supposés de dénonciation calomnieuse. 

C’est par le biais d’un communiqué de Presse que le Syndicat national du personnel des Eaux et Forêts (SYNAPEF) a informé l’opinion de ce que son président Didier Atome Bibang est à l’heure actuelle gardé à vue dans les locaux de la Police Judiciaire.  Ce dernier a été auditionné le mardi 6 juillet 2020 dernier par le « Bureau n° 310 de la Police Judiciaire. », pouvait-on lire.  Une audition qui aurait été initiée selon certaines sources proches du syndicat par le ministre de tutelle Lee White. 

Le même communiqué précise que Didier Atome  Bibang aurait été convoqué pour répondre à des accusations de dénonciation calomnieuse et d’interception d’un courrier officiel. Une audition au terme de laquelle le président du (SYNAPEF) a finalement été gardé à vue. « Le Président est actuellement en garde en vue et passera la nuit dans les locaux de la PJ » annonce le communiqué avant de préciser que « Les remarques suivantes, que l’Avocat va mettre en évidence devant le Parquet de la République, sont (entre autres) l’absence de la plainte (physique) du Ministre et la violation extrême du droit syndical ». 

Résolu à dénoncer cette garde à vue mais surtout à mettre en avant la responsabilité du ministre des Eaux et Forêts Lee White, le bureau du Synapef dans son communiqué a pris à témoin « l’ensemble des Personnels du Ministère des Eaux et Forêts, sur toute atteinte à l’intégrité physique ou moral du Président ATOME BIBANG Didier et vis-à-vis de laquelle la RESPONSABILITÉ ENTIÈRE de LEE WHITE sera pleinement engagée ». 

En attendant, Marc Ona Essangui, secrétaire exécutif de Brainforest et prix Goldman 2009 a fermement condamné cette garde à vue par le biais d’une publication sur son compte facebook. « La garde à vue du Président du syndicat des professionnels des eaux et forêts Didier Atomo Bibang à la PJ depuis hier soir aux motifs fantaisistes de détention d’un document officiel, comme le stipule le communiqué de ce syndicat est inacceptable et constitue une violation flagrante des droits syndicaux consacrés dans notre loi fondamentale que je ne saurais tolérer en ma double qualité de responsable de Brainforest et de Président de L’ONG Tournons la Page Internationale » a-t-on pu lire. 

Contacté par la rédaction de Gabon Média Time, le ministère des Eaux et Forêts a réagi sur cette arrestation par le biais d’un  communiqué. « Dans  le  cadre  de  cette  enquête  qui  relève  du  droit  commun,  pour  contribuer  à  la manifestation  de  la  vérité,  plusieurs  agents,  y  compris  des  hauts  responsables, dont  le  Ministre,  ont  déjà  été  entendus  par  les  investigateurs.  Il  en  est  de  même de  la  société  forestière  en  cause » a indiqué ledit communiqué. 

La même réaction précise qu’il est important pour l’opinion de ne pas faire l’amalgame entre cette audition et une prétendue volonté du ministre Lee White d’entraver la pratique du droit syndical. « M.Didier ATOME BIBANG n’a aucun  lien  avec l’exercice régulier de ses activités syndicales. Elle relève plutôt des procédures  prévues par les textes en vigueur en matière de droit commun ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt