vendredi,30 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon : le «lac Tractafric» sera-t-il aussi ignoré par Mbadinga Madiya?

Gabon : le «lac Tractafric» sera-t-il aussi ignoré par Mbadinga Madiya?

Il n’est un secret pour personne que l’état piteux des voiries urbaines de Libreville est une épine sous le pied du gouvernement qui peine à résoudre durablement cette question. C’est le cas au niveau de la route de la zone industrielle d’Oloumi dans le 5ème arrondissement  et plus particulièrement la voie passant devant l’entreprise Tractafric, où un lac artificiel s’est littéralement formé sous le regard indifférent des pouvoirs publics.

Nommé ministre des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et des Travaux publics lors du réaménagement du gouvernement du 7 novembre 2019, Hugues Mbadinga Madiya sera-t-il à la hauteur de la tâche qui l’attend notamment sur la réhabilitation des voiries urbaines de la capitale.  En effet, si son prédecesseur Justin Ndoudangoye avait procédé au lancement en grande pompe de nombreux chantiers notamment celui du Boulevard Triomphal, la situation demeure tout aussi préoccupante dans d’autres artères. 

Lire aussi : Gabon : près de 8 milliards pour la réhabilitation du Boulevard Triomphal 

Gabon Gabonmediatime Voiries Urbaines GabonC’est le cas dans la zone industrielle d’Oloumi et plus particulièrement la voie passant devant l’entreprise Tractafric qui se trouve dans un état de délabrement avancé. La chaussée est désormais un lointain souvenir puisque un véritable lac artificiel s’y est formé. Une situation très difficile pour les automobilistes qui prennent le risque de s’aventurer sur cet axe. 

Lire aussi : Gabon : voie express, Boulevard du Bord de mer, Mbadinga Madiya au pied du mur ! 

Gabon Gabonmediatime Voiries Urbaines LibrevilleComme les nombreux nidsdepoule observables sur la voie express, cette route pourtant très fréquentée par les entreprises, située dans cette zone, semble oubliée par le gouvernement. Toute chose qui selon un chef d’entreprise a une incidence sur le plan économique. « l’état de cette route a pour conséquence d’endommager les véhicules. Et comme c’est un passage obligé, il est quasiment impossible de l’éviter. Cette situation a des conséquences sur notre matériel roulant. Le ministère des Travaux publics doit vraiment résoudre ce problème qui dure depuis plusieurs années », nous a-t-il confié. 

Faut-il attendre que les populations puissent encore mettre la main à la pâte comme sur le Boulevard Triomphale, pour faire réagir le gouvernement? La problématique de la route reste tout entière. Pour l’heure, le nouveau ministre des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et des Travaux publics Hugues Mbadinga Madiya est très attendu sur le chemin de l’action.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion