Gabon: le Groupe français Suez probable successeur de Veolia

Ali Bongo devise avec Jean-Louis Chaussade, directeur général du Groupe Suez © D.R

Ce dimanche 11 mars 2018 à New Delhi, le président Ali Bongo Ondimba a reçu en audience, Jean-Louis Chaussade directeur général du groupe français Suez, probable repreneur de la SEEG, afin de présenter la stratégie nationale en matière de distribution d’eau; rapporte l’Agence gabonaise de pressse (AGP).

Près d’un mois après la rupture de la convention de concession, concédée par l’Etat gabonais au groupe français Veolia et dans sa logique de trouver un partenaire efficace pouvant répondre aux besoins des populations gabonaises, en matière d’approvisionnement en Eau potable, le président gabonais a reçu, ce dimanche à New Delhi, en marge du Sommet fondateur de l’Alliance solaire internationale, le patron de Suez France, Jean-Louis Chaussade, en perspective d’une reprise de la Société d’énergie et d’eau du Gabon.

A New Delhi, certaines voix françaises qui évoquent le «French bashing» pour les groupes français pourraient être déçues, si le gouvernement gabonais retenait Suez comme repreneur de la SEEG, après la rupture de la convention de concession le liant à Veolia Eau pour mauvaise qualité de services.  

Le groupe Suez, probable remplaçant de Veolia est un expert des métiers de l’eau et des déchets depuis 160 ans, présent sur les 5 continents. Il met toute sa capacité d’innovation au service d’une gestion performante et durable des ressources et accompagne ses clients dans le passage d’un modèle linéaire qui surconsomme les ressources à une économie circulaire qui les recycle et les valorise. Toute chose qui cadre avec la volonté des autorités d’avoir des entreprises partenaires internationales pouvant assurer une meilleure distribution de l’eau au Gabon.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire