samedi,4 décembre 2021
AccueilA La UneGabon: le Gralsens exhorte les enseignants à reprendre les cours pour sauver...

Gabon: le Gralsens exhorte les enseignants à reprendre les cours pour sauver «l’avenir des jeunes Gabonais»

Ecouter cet article

Le samedi 20 novembre 2021, s’est tenue l’assemblée générale du Groupe de réflexion et d’action des leaders syndicaux soudés de l’éducation nationale et du supérieur (Gralsens). Occasion pour le président de cette structure syndicale Christian Alou Ndong Mba d’inviter la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) et le Syndicat de l’éducation nationale (Sena) « à reprendre le chemin des salles de classe pour garantir l’avenir des jeunes Gabonais ».

Plus d’un mois après le lancement de leur mouvement de grève, la Conasysed et le Sena ont été priés de mettre de l’eau dans leur vin. Ainsi, c’est par l’entremise du leader du Gralsens que les syndicalistes du secteur de l’Éducation nationale  ont été invités à interrompre leur mouvement afin de garantir la poursuite optimale de l’année académique 2021-2022.  

A cet effet, le leader du Gralsens, Christian Alou Ndong Mba a tenu à adresser un appel aux enseignants membres de la Conasysed et du Sena afin de leur exhorté à suspendre leur mouvement. « On ne peut pas être en grève et négocier. Pensez à l’avenir de nos enfants. Un certain nombre de choses vient d’être réalisé. Bon nombre d’enseignants ont vu leurs situations administratives se régulariser, et les reclassements effectués. La reprise des concours se fera dans un bref délai. Pour le reste, nous demandons tout simplement à nos collègues enseignants d’être patients et de reprendre le chemin de l’école » a-t-il déclaré.

 Pour l’heure, les syndicats de l’Éducation nationale n’ont toujours pas donné de suite à cette requête. Lors de leurs différentes assemblées générales, la Conasysed et le Séna avaient indiqué que la reprise des cours était conditionnée par la satisfaction des revendications les plus urgentes inscrites dans leur cahier de charges. Notamment, la régularisation des situations administratives, l’organisation des concours internes d’entrée à l’ENI et à l’ENS et le paiement des rappels solde. Un dossier brûlant sur lequel est toujours attendu le Pr Patrick Mouguiama Daouda, ministre de l’Éducation nationale.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop