Gabon: le gouvernement va emprunter plus de 115 milliards auprès de la BIRD

Ali Bongo Ondimba lors du Conseil des ministres du 26 février 2019 © D.R

Alors que le niveau d’endettement du Gabon demeure inquiétant et se rapproche à grand pas du seuil communautaire de 70% du PIB, le gouvernement Nkoghe Bekale s’apprête à contracter un nouvel emprunt auprès de la BIRD. D’un montant de 175 millions d’euros (115,4 milliards de Fcfa), ce « second prêt à l’appui des politiques de développement en matière de consolidation fiscale et de croissance inclusive », est selon le gouvernement, destiné au PRE.



Déjà annoncé lors du conseil des ministres du 26 février dernier, le projet de loi devant autoriser l’Etat gabonais, à contracter un emprunt auprès de la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD), a été transmis au parlement et envoyé à la commission des finances, du budget et de la comptabilité publique ce mercredi 20 mars.

Dénommé «  second prêt à l’appui des politiques de développement en matière de consolidation fiscale et de croissance inclusive », cet emprunt d’un montant de 175 millions d’euros (115,4 milliards de Fcfa), est selon le gouvernement « destiné à appuyer le Plan de relance de l’économie ». Plus précisément, cet emprunt va selon le gouvernement « renforcer la soutenabilité et l’efficacité budgétaire (…) améliorer la compétitivité et le système de soins de santé ».

S’il fait suite à deux premières opérations de financement à l’appui des politiques de développement (DPF), ce prêt devrait selon l’équipe gouvernementale, permettre de résorber la crise économique qui touche principalement les pays de la zone CEMAC. Cependant, on est en droit de se demander s’il permettra d’atteindre les objectifs escomptés, tant les résultats du PRE sont jusque là mitigés.

Laissez votre commentaire