vendredi,17 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: 91,1 milliards consacrés au «maintien de l’ordre public» en 2022

Gabon: 91,1 milliards consacrés au «maintien de l’ordre public» en 2022

Ecouter cet article

Pour réfréner la hausse vertigineuse d’insécurité au Gabon, le gouvernement entend booster les dispositifs devant permettre d’optimiser la sécurité des biens et des personnes. À cet effet, Nicole Janine Lydie Roboty épouse Mbou, ministre de l’Economie, a révélé via le document de Cadrage macroéconomique et budgétaire 2022-2024, que 4,8% du budget de l’État de l’année prochaine soit 91,1 milliards FCFA, seront consacrés au maintien de l’ordre public.

Les ministères de l’Economie et de la Relance, du Budget et des Comptes publics ont récemment rendu public le document de Cadrage macroéconomique et budgétaire 2022-2024, conjointement élaboré. Cette feuille de route devant permettre d’avoir une vision panoramique de la politique budgétaire pour l’exercice à venir, a fait la part belle aux départements ministériel et interministériel de la Justice et de la Sécurité.

En effet, le gouvernement prévoit booster les dispositifs sécuritaires et outiller les acteurs de la chaîne judiciaire afin de lutter contre la délinquance et les errements de justice. « Le projet de loi de finances 2022 consacrera 91,1 milliards FCFA à cette fonction, soit 4,8% du budget de l’Etat », est-il prévu dans le document de Cadrage macroéconomique et budgétaire 2022-2024 dont une copie est parvenue à la rédaction de Gabon Media Time (GMT) 

À ce propos, le gouvernement a tenu à rappeler que « la sécurité des personnes et des biens est un enjeu vital ». Il est dès lors prévu, pour ce qui est du volet justice, que 33,9 milliards seront injectés dans la réhabilitation des prisons à l’intérieur du pays et d’autres axes prioritaires devant concourir à humaniser l’univers carcéral gabonais. Une des missions qu’Antonella Ndembet épouse Damas, ministre de la Justice, s’est assignée.

Il en va de même du volet sécurité dont la dotation allouée qui est de 57,2 milliards FCFA devrait servir à « la mise aux normes des camps, casernes et commissariats, la construction d’une taillerie centrale des forces de défense », est-il précisé dans ledit document. Seul bémol, les observateurs craignent un décalage entre les annonces et les circuits tortueux qu’empruntent les budgets dans notre pays.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop