Gabon: le gouvernement table sur une augmentation des dépenses d’investissement de 132,2 milliards

Gabon Gabonmediatime Libreville Gabon
Une vue aérienne de Libreville © D.R.

Dans l’optique de favoriser la création d’un climat capable de générer une croissance plus forte et plus inclusive notamment à travers le développement d’un tissu de Petites et moyennes entreprises (PME) capable de tirer l’économie, le gouvernement vient de décider d’augmenter de 35% les dépenses d’investissements. 


En effet, établies à 381 milliards de FCFA dans la loi de finances 2019, les dépenses d’investissements devront atteindre 513,2 milliards de FCFA en 2020. C’est ce qui a été annoncé lors du communiqué final du conseil des ministres de ce mardi, concernant notamment le projet de budget 2020. 

Avec une économie qui « se redresse lentement » selon les déclarations du Fonds monétaire international (FMI), ces dépenses d’investissements en hausse pourraient permettre d’accroître les réformes, et amorcer le processus visant à réduire le déficit hors pétrole prôné par le gouvernement et souhaité par les bailleurs de fonds. 

Néanmoins, au regard du déficit infrastructurel croissant, ces investissements devraient d’abord être axés vers ces projets prioritaires qui sont le socle d’une économie inclusive. A noter que ces dépenses seront financées sur fonds propres pour 220 milliards FCFA,  financements extérieurs pour 246,1 milliards FCFA, partenariats public-privé à hauteur de 30 milliards FCFA et dons à hauteur de 17,1 milliards de FCFA. 

Principalement orientées vers le financement des projets du Fonds d’Initiative Départementale (FID), la poursuite de la mise en œuvre du Schéma Directeur National d’Infrastructures (SDNI) et de la Stratégie d’Investissement Humain du Gabon (SIHG), ces dépenses devront nécessairement faire l’objet d’une revue trimestrielle, pour en garantir l’orthodoxie. 

Laissez votre commentaire