jeudi,16 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: le gouvernement sollicite le soutien du Japon pour l'extension du CAPEDS

Gabon: le gouvernement sollicite le soutien du Japon pour l’extension du CAPEDS

Ecouter cet article

Le ministre des Affaires sociales, Prisca Koho Nlend, vient de convenir avec le gouvernement japonais par le canal de son ambassadeur au Gabon, Noguchi Shuji, d’un programme d’appui au titre du projet d’extension du centre d’accueil pour l’enfant en difficultés sociales d’Angondjé (CAPEDS). 

La ministre Prisca Koho Nlend et Noguchi Shuji, ambassadeur du Japon au Gabon, ont visité en début de semaine, le Centre d’accueil pour l’enfant en difficultés sociales d’Angondjé. Ce déplacement a permis aux deux personnalités d’évaluer l’étendue de ce projet conjoint d’extension du centre en vue de l’amélioration des conditions de vie des enfants qui y sont pris en charge. 

Alors que le CAPEDS ne compte actuellement que 80 enfants, l’augmentation de sa capacité d’accueil pourrait par exemple permettre au centre de recevoir et d’héberger plus d’enfants en difficultés sociales. « Il est important d’accroître aussi bien la capacité que la qualité de la prise en charge parce que les besoins évoluent et les problèmes sociaux. Il faut que le ministère des Affaires sociales puisse répondre favorablement », a indiqué Brice Effa Nto’O, directeur du centre. 

Si cette initiative s’inscrit dans les projets prioritaires du ministère des Affaires sociales, l’ambassadeur du Japon au Gabon s’est montré quant à lui favorable à l’exécution de cette mission, conformément à la politique de coopération de son pays. 

« Notre politique de la coopération est très simple, contribuer à l’amélioration des conditions de vie de nos amis gabonais. Nous sommes toujours près de faire plus de contribution », a indiqué Noguchi Shuji, qui a réitéré la volonté du Japon d’accompagner le Gabon dans sa politique sociale.  

Laissez votre commentaire

Enami Shop