vendredi,25 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : «le gouvernement reporte sans cesse le remboursement de la dette...

Gabon : «le gouvernement reporte sans cesse le remboursement de la dette sur les générations futures»

Le niveau d’endettement du Gabon continue d’être au centre du débat notamment depuis l’annonce de la souscription d’un nouvel emprunt obligataire international d’un montant d’un milliard de dollars soit près de 600 milliards de FCFA. Après l’analyste Mays Mouissi et l’ancien directeur de cabinet du président de la République Jean Valentin Leyama, le tour est revenu au Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) de s’insurger contre la mise en oeuvre d’une telle opération par le gouvernement qui au demeurant constitue un « recours à des dettes pour payer des dettes qui ne servent pas au développement du pays ». 

C’est au cours de sa traditionnelle réunion du Conseil exécutif que le parti dirigé par Alexandre Barro Chambrier a tenu à s’exprimer sur la situation  de surendettement dans laquelle semble être plongée le pays. Par la voix de son porte-parole Alain Michel Mombo, cette formation politique a pris pour preuve  l’émission sur le marché financier européen d’un nouvel emprunt obligataire d’un montant d’un milliard de dollars soit environ 600 milliards de Fcfa, le remboursement de dettes antérieures sur le même marché.

Une « incohérence» qu’a tenu a relever le RPM qui y voit « l’absence d’une véritable stratégie d’endettement du gouvernement qui reporte sans cesse le remboursement de la dette sur les générations futures ». « Il résulte de cette situation le maintien d’un taux d’endettement relativement élevé(65% du PIB) par rapport à l’objectif fixé par le gouvernement lui-même (32%) ainsi que sur l’accroissement de la charge de la dette sur le publiques sans impact réel sur le développement du pays », relève le parti de Barro Chambrier. 

Ainsi, le Rassemblement pour la patrie et la modernité indique que ce recours systématique à l’emprunt est un facteur qui « limite les capacités d’investissements dans les secteurs économiques et sociaux qui relèvent des domaines prioritaires dans l’amélioration des conditions de vie des Gabonais». « Pourquoi et au nom de quelle « solidarité républicaine le peuple gabonais doit subir la charge d’une dette pour laquelle il ne bénéficie pas et dont il n’est pas demandeur », s’est interrogé le RPM. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt