Gabon: le gouvernement renonce à la taxe sur les transactions via mobile money

© GMT

Dans un entretien accordé au quotidien L’union le 4 janvier dernier, le ministre de l’Economie de la Prospective et de la Programmation du développement Jean-Marie Ogandaga, s’est exprimé sur la nouvelle taxe sur le mobile banking. Le membre du gouvernement s’est voulu très clair, en indiquant « il n’y aura pas de taxe sur les transactions électroniques dans la loi de finances 2019 ».

Voilà qui devrait rassurer à la fois le patronat, les travailleurs et les ménages gabonais. Après avoir initialement annoncé un certain nombre de mesures dans le projet de loi de finances 2019, le gouvernement vient d’effectuer un rétropédalage concernant l’une des plus controversées d’entres elles.

En effet, annoncé en même temps qu’une série de taxes destinées entre autres selon le gouvernement à « l’élargissement de l’assiette fiscale », la taxe sur les transactions via mobile money avait suscité un tollé. C’est donc face à cette grogne que Jean Marie Ogandaga a indiqué « Je voudrais d’avance vous rassurer qu’il n’y aura pas de taxe sur les transactions électroniques dans la loi de finances 2019 ».

Par ailleurs, le ministre de l’Economie de la Prospective et de la Programmation du développement, récemment confirmé dans ses fonctions, a souligné que « le gouvernement n’a aucun intérêt à asphyxier les entreprises mais il y a lieu d’approfondir la réflexion pour parvenir à un équilibre fiscal afin d’éviter qu’elle ne soit supportée par un nombre trop réduit d’opérateurs économiques ».

Laissez votre commentaire