vendredi,10 juillet 2020
Accueil A La Une Gabon: le gouvernement réfléchit à la commercialisation de l’Immunorex et de la...

Gabon: le gouvernement réfléchit à la commercialisation de l’Immunorex et de la Fagaricine

Alors que l’Immunorex et la Fagaricine, sont interdits de vente au Gabon, le gouvernement par le biais du ministre en charge de la Recherche Scientifique Jean de Dieu Moukagni Iwangou envisage une consultation des chercheurs et scientifiques en vue de certifier et mettre sur le marché ces deux médicaments respectivement proposés dans le traitement du VIH/Sida et de la Covid-19, rapporte Gabonreview.      

Global Media Time Gifpx

« Le Gabon dispose avec l’Afrique du Sud, d’un laboratoire P4. Il n’y en a que deux sur le continent (…) Reste à mettre les moyens pour faire connaître au monde entier que nous disposons des hommes à qui, il faut absolument faire confiance », a indiqué Jean de Dieu Moukagni Iwangou s’exprimant sur Radio Gabon après avoir été dit-il « saisi par le Premier ministre, chef du gouvernement, pour deux dossiers ». 

En effet, il s’est agit pour le ministre en charge de la Recherche scientifique de se prononcer d’une part sur la pertinence de l’immunorex-DM28, médicament créé et proposé par le défunt Pr Donatien Mavoungou pour le traitement du Sida. Alors qu’il avait été désavoué par le Centre national de la recherche scientifique (Cenarest), le gouvernement veut revenir sur sa décision antérieure. « Je vais convoquer dans les tout prochains jours, à la fois le comité national d’éthique et la commission scientifique pour pouvoir nous prononcer sur cette molécule », a martelé Jean de Dieu Moukagni Iwangou sur les ondes de Radio Gabon. 

S’agissant de la Fagarcine, médicament anti covid-19 proposé par le Dr Pierre Pyébi, lequel est d’ailleurs rejeté par le Comité scientifique du Copil-coronavirus, le ministre indique « nous ne pouvons pas faire dans le patriotisme scientifique. Nous nous  soumettrons à toutes les procédures scientifiques reconnues par l’OMS ».

Il va sans dire que si les chercheurs et scientifiques gabonais parviennent à convaincre le gouvernement de l’innocuité de ces deux médicament, ils pourront désormais être officiellement commercialisés. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Agasa Pub Pavé Portrait Agence Gabonaise de Sécurité Alimentaire
Street 103 Gabon Gmt