Gabon: le gouvernement ramène la sérénité à Sindara

Gabon Gabonmediatime 14 (22)
Yolande Nyonda levant les barricades sur l'axe Oyénano-Sindara-Ikobey © D.R.

Suite au mouvement d’humeur lancé par les populations du 2ème siège du département de Tsamba-Magotsi, qui avait conduit au barricadement de l’axe routier Oyénano-Sindara-Ikobey, le gouvernement, dans un souci d’apaisement a dépêché le ministre délégué auprès du ministre de l’Education nationale Yolande Nyonda. Au terme des échanges qui ont tourné autour des revendications des habitants de cette partie du pays, le mouvement a été levé. 



En effet, ce mécontentement de la population était dû au non respect du cahier de charges signé consensuellement avec les opérateurs économiques exerçant leurs activités dans cette localité. Il était question de la réalisation de certaines infrastructures sociales notamment des dispensaires, de marchés et la réhabilitation de la route, l’électrification du district d’Ikobey et du canton Sindara. 

Face à la grogne des populations, le gouvernement dirigé par Julien Nkoghe Bekale a dépêché le ministre délégué à l’Education nationale, par ailleurs conseiller départemental de cette circonscription Yolande Nyonda pour aller recueillir les points de vue des uns et des autres et rassurer les populations de ce que leurs préoccupations sont bel et bien parvenues au sommet de l’Etat, et qu’elle sont entre des bonnes mains.

C’est donc accompagnée des autorités locales dont le gouverneur de la province de la Ngounié Benjamin Banguebe Mayoubi, qu’elle a échangé avec les populations du 2ème siège du département de Tsamba-Magotsi et les opérateurs économiques installés dans cette circonscription administrative. Au terme de cette rencontre le membre du gouvernement a obtenu la levée des barricades.

« Les opérateurs se sont engagés à accompagner sur le plan social ces localités notamment par la construction d’écoles, la distribution des kits scolaires, approvisionnement de médicament aux dispensaires. Nous avons donc bon espoir que la sérénité est revenue et chacun pourra vaquer à ses occupations », a souligné Yolande Nyonda. 

Il faut noter que la route qui figure dans le chapelet des revendications et qui cristallise le plus le mécontentement des populations avait déjà été prise à bras le corps par le gouvernement qui a lancé, deux semaines avant ce mouvement d’humeur, les travaux de réhabilitation de cet axe routier. Concernant l’électrification du district d’Ikobey et du canton Sindara voulue par les populations, la ministre déléguée a indiqué que cette préoccupation était sur la table du gouvernement afin que ce projet soit intégré dans le schéma global de l’électrification rurale.

Laissez votre commentaire