jeudi,21 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: le gouvernement inspecte les travaux du centre de formation multisectorielle de...

Gabon: le gouvernement inspecte les travaux du centre de formation multisectorielle de Mvengue

Ecouter cet article

Ce samedi 24 avril 2021, Madeleine Berre ministre de la Formation professionnelle, Patrick Mouguiama Daouda ministre de l’Education nationale et Léon Armel Bounda Balonzi ministre du Transport et des infrastructures, ont procédé à une visite d’inspection du Centre de formation et d’enseignement professionnels de Mvengue (CFEPM) à Franceville dans la province du Haut Ogooué. Il était question lors de cette descente de toucher du doigt l’avancement des travaux relatifs à ce chantier inscrit dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation (PAT).  

Accompagnés des ministres délégués, Aubierge Sylvine Ngoma de la Formation professionnelle et Oswald Séverin Mayounou de l’Energie et des ressources hydrauliques, Madeleine Berre, Patrick Mouguiama Daouda, et Léon Armel Bounda Balonzi, ont tenu à faire un état des lieux du chantier du Centre de Formation et d’Enseignement Professionnels de Mvengue à Franceville. Une visite qui intervient quelques jours seulement après l’inauguration par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba du centre multisectoriel de Nkok. 

A noter que cette structure qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’offre de formation proposera plusieurs types de formation notamment en Génie mécanique, électrique et électronique, en Ingénierie de la maintenance automobile, du soudage, du froid et de la climatisation. Ainsi, les futurs étudiants de ce centre de formation pourront apprendre dans un cadre réunissant toutes les conditions à la réussite. 

Pour rappel, le Gabon par l’initiative du chef de l’État, s’est engagé dans un vaste projet de formation de sa jeunesse dans les métiers de qualité et très recherchés sur le marché local. C’est dans ce sens que le numéro un gabonais a inauguré le 9 avril dernier le Centre international multisectoriel de formation et d’enseignement professionnel (CIMFEP) de Nkok. 
À cet effet, il a souligné sa volonté de soutenir davantage la formation de la jeunesse gabonaise.  « Vous savez, la principale richesse d’un pays, c’est son capital humain. Des jeunes bien formés dans des secteurs techniques où il y a de l’emploi, c’est une priorité pour moi », a-t-il martelé.

Laissez votre commentaire

Enami Shop