Gabon: le gouvernement fixe à 27 ans l’âge limite d’obtention de la bourse pour les bacs techniques

Des élèves du Lycée Technique Omar Bongo © D.R

C’est en conseil interministériel tenu ce jeudi 11 avril 2019, que les membres du gouvernement ont examiné pour proposition au conseil des ministres la limite d’âge d’obtention de la bourse d’études pour les baccalauréats techniques et professionnels à 27 ans. Une décision qui marque la volonté de l’exécutif de créer une adéquation entre l’offre de formation et les métiers qu’offre le marché national de l’emploi.

Présidé par le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale hier, le conseil interministériel qui s’est tenu dans la salle habituelle du ministère de la Défense Nationale a permis aux membres du gouvernement d’examiner plusieurs projets de textes législatifs et réglementaires, notamment celui émanant du ministère de l’Emploi, de la Jeunesse, de la Formation professionnelle, de l’Insertion et de la Réinsertion qui a vocation à relever à l’âge de 27 ans l’obtention de la bourse d’études pour les baccalauréats techniques et professionnels.

Cette mesure devra par la suite être entérinée lors du prochain Conseil des ministres dont la date n’est pas encore connue. Ce projet de décret fixe les conditions d’attribution, de suspension et de suppression de bourses d’études dans les filières techniques et professionnelles. L’âge de 27 ans a donc été retenu par les membres du gouvernement étant l’âge limite retenu pour prétendre à l’obtention d’une bourse dans les séries techniques et professionnelles.

Pour le ministre d’Etat, ministre des Forêts et de l’Environnement chargé du Plan climat, Guy Bertrand Mapangou, « c’est un changement de paradigme. L’Etat favorise davantage les études professionnelles et techniques. Cela va changer puisque l’Etat va encourager les jeunes Gabonais à embrasser les filières de l’enseignement où il y a des métiers plus techniques et professionnels ».

Cette mesure s’inscrit dans la volonté des membres du gouvernement d’apaiser les élèves des lycées techniques, qui sont parmi les plus nombreux à  battre le pavé pour s’opposer aux conditions d’attribution de la bourse d’études annoncés après le Conseil des ministres du 29 mars dernier.

Par ailleurs, le gouvernement rencontrera les différents acteurs « dans un proche avenir » pour étudier «  l’ensemble des modalités » s’agissant de la bourse d’études des élèves de l’enseignement général.

Laissez votre commentaire