samedi,19 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le gouvernement et le CND accordent leurs violons sur la mise...

Gabon: le gouvernement et le CND accordent leurs violons sur la mise en oeuvre des réformes

Dans sa volonté de faire du dialogue social un élément indispensable pour la mise en oeuvre des réformes structurelles, Julien Nkoghe bekale a rencontré les membres du Conseil national de la démocratie (CND) le vendredi 17 mai 2019. Les deux parties sont prêtes à accorder leurs violons afin de redresser la situation économique et financière du pays.

C’est à la faveur d’une rencontre tenue au siège du Conseil national de la démocratie que le Premier ministre Julien Nkoghe bekale s’est exprimé devant les conseillers afin d’expliquer les réformes structurelles sectorielles, les mesures gouvernementales prioritaires et le dialogue permanent multidimensionnel inscrit dans l’action politique de son gouvernement. Selon le quotidien L’Union, cette rencontre avait pour objectif de mettre à la disposition des conseillers membres des outils à même de leur permettre de mieux appréhender l’action gouvernementale.

Lors de cette rencontre, le chef du gouvernement s’est dit déterminé à mener à bien les « réformes nécessaires, indispensables et courageuses » au redressement économique et financier du Gabon, avec toute son équipe. Une démarche qu’il souhaite entreprendre dans un climat de paix, de sérénité, de confiance et de cordialité, dans le but de sortir « notre pays des doutes sur son avenir », relève le quotidien.  

Pour leur part, les conseillers membres du CND ont suggéré au Premier ministre et à son équipe de prendre à bras-le-corps les maux qui minent notre société, notamment la corruption endémique, les détournements des deniers publics, le tribalisme, l’impunité, l’état défectueux de notre réseau routier. Ils ont également souhaité que la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnamgs) puisse être capable d’honorer ses prestations et que le déficit des structures  scolaires, la dépravation des moeurs, la déperdition des valeurs, entre autres puissent être éradiqués.

A l’issue des interventions des conseillers, le Premier ministre s’est voulu plus que conciliant en invitant ses interlocuteurs à travailler main dans la main pour le Gabon. « Construisons ensemble, marquons l’histoire, la palabre est finie. Ensemble, nous devons réformer en profondeur l’Etat. c’est la seule façon d’éviter le délitement de notre vivre-ensemble. l’enjeu est grand, notre rôle est important », a-t-il clamé.

Cependant, le conseiller membre Guy Nzouba Ndama s’est interrogé sur les dispositions légales sur lesquelles reposait la communication du chef du gouvernement devant le CND. Le président de cette institution, Me Séraphin Ndaot Rembogo, a tenté une réponse en citant quelques articles de lois qui n’ont pas convaincu le président du parti Les Démocrates qui a quitté la salle avec quelques conseillers membres.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt