Gabon: le gouvernement et la Banque mondiale veulent restructurer le Prodece

Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre, chef du gouvernement lors de l'annonce du réaménagement du gouvernement © D.R

C’est à la faveur d’une rencontre tenue ce mercredi 24 avril 2019 que le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale a échangé avec une délégation de la Banque mondiale, conduite par sa Représentante Résidente, Alice Ouédraogo. Une rencontre qui a permis aux deux parties de revenir sur la nécessité de restructurer le Projet de Développement des Compétences et de l’Employabilité (PRODECE) qui accusait quelques retards dans sa mise en pratique.



Le chef du gouvernement a accueilli ce mercredi 24 avril 2019 une délégation de la Banque mondiale, conduite par sa Représentante Résidente, Alice Ouédraogo. Ainsi, les deux parties ont pu échanger sur la nécessité de restructurer le Projet de Développement des Compétences et de l’Employabilité (PRODECE), qui accusait quelques retards dans sa mise en pratique, lit-on sur la page facebook de la Primature.

Cette séance de travail qui intervient dans le cadre de la mise en œuvre des nouvelles réformes liées au secteur de l’enseignement technique et professionnel, était également l’occasion pour Julien Nkoghe Bekale et ses hôtes de faire le point sur l’état d’avancement de ce projet qui devra subir dans les tout prochains jours de nombreuses modifications.

Pour rappel, Prodece est un projet initié en mai 2018 et financé par la Banque Mondiale à hauteur de 100 millions de dollars, avec comme objectif la réhabilitation de 21 lycées techniques et centres de formation et le développement des compétences dans les secteurs porteurs de croissance au Gabon. Il vise également l’amélioration de l’employabilité de 6 500 jeunes sur une période de 5 ans, soit de 3 500 diplômés des écoles d’enseignement technique et de formation professionnelle et 3 000 jeunes déscolarisés.

Laissez votre commentaire