jeudi,20 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: le gouvernement décrète des nouvelles mesures de riposte contre le coronavirus

Gabon: le gouvernement décrète des nouvelles mesures de riposte contre le coronavirus

Ecouter cet article

Sur présentation du Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant modification et suppression de certaines mesures de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19 pris en application des dispositions de la Loi n° 003/2020 du 11 mai 2020. Dorénavant, la gratuité des tests PCR n’est réservée qu’aux personnes médicalement déclarées inéligibles à la vaccination tandis que les personnes vaccinées jouissent de la plénitude de leurs droits.

C’est assurément un énième tour de magie savamment conçu que le gouvernement vient de faire lors du conseil des ministres tenu ce jour en visioconférence. En effet, dos au mur après l’annulation de l’arrêté n°685/PM après le recours introduit par le Copil citoyen, le gouvernement n’aura pas tardé à trouver la formule idoine pour renforcer le dispositif sécuritaire et sanitaire à l’heure où notre pays s’apprête à faire face au redoutable variant Omicron. Pour preuve,  le conseil a adopté le projet de décret portant modification et suppression de certaines mesures de prévention contenues dans la loi n° 003/2020 du 11 mai 2020.

Selon le gouvernement, cette modification vise « à renforcer le cadre juridique du dispositif sanitaire de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation de la Covid-19 en République Gabonaise », est-il indiqué dans le communiqué final. Ainsi donc, il est dorénavant prévu que « le test de dépistage obligatoire à l’arrivée pour tout passager vacciné entrant sur le territoire national avec exemption de quarantaine ». Il en est de même pour tout passager non vacciné entrant sur le territoire national avec une période de quarantaine obligatoire de cinq jours dans un établissement hôtelier agréé.

Par ailleurs, il est à noter que le nombre de rotations hebdomadaires des vols internationaux est de 5 par compagnie aérienne. Pour ce qui est des personnes vaccinées, ces dernières sont désormais exemptées de l’autorisation spéciale de circuler et du test PCR pour les personnes vaccinées lors des déplacements à l’intérieur du pays. Ce qui n’est pas le cas pour les personnes non vaccinées qui doivent se munir d’une « autorisation spéciale de circuler et d’un test PCR d’une validité de 14 jours », y est-il indiqué.

Motif de levée de boucliers de la part de la société civile, la facturation des tests PCR est bien effective. Ainsi, le gouvernement a annoncé que la gratuité des tests de dépistage est acquise à toute personne non éligible à la vaccination sur présentation d’un certificat de non éligibilité délivré par le Comité national de vaccination. Pour les autres, aucune gratuité. À ce propos, le test PCR VIP est fixé à 50.000 FCFA tandis que celui des passagers en provenance de l’étranger à 30.000 FCFA. On note que les administrations publiques bénéficient d’un tarif préférentiel de 10.000 FCFA pour le test PCR VIP.

Pour ce qui est de l’accès aux lieux dits publics, tout individu devra présenter un test de dépistage négatif en cours de validité. Les personnes vaccinées devront quant à elles présenter une attestation ou une carte de vaccination. À cela s’ajoutent l’exemption du couvre-feu pour tous les employés vaccinés des restaurants, snack-bar, boîtes de nuit  et l’autorisation de circuler aux heures de couvre-feu pour toute personne vaccinée. Il est judicieux de préciser que « ces deux dispositifs ne sont pas applicables pour l’accès aux hôpitaux, pharmacies, marchés, commerces et banques ». 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop