jeudi,20 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: le gouvernement confirme l’exemption de couvre-feu pour les personnes vaccinées

Gabon: le gouvernement confirme l’exemption de couvre-feu pour les personnes vaccinées

Ecouter cet article

Annoncée par le ministre de la Santé Dr. Guy Patrick Obiang Ndong lors de la conférence de presse du 27 octobre dernier, l’exemption de couvre-feu pour les personnes vaccinées dès le 15 décembre prochain va effectivement entrer en vigueur. En effet, le gouvernement a par le biais d’un arrêté pris par le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, acté la possibilité pour les personnes vaccinées de circuler librement, y compris pendant le couvre-feu et même d’aller et venir vers l’intérieur du pays. 

C’est au cours de son allocution à la Nation, le vendredi 28 mai 2021, que le Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a fait l’annonce d’une batterie de mesures visant à alléger les restrictions de libertés liées à la riposte contre le Covid-19. Au moment où la campagne de vaccination lancée le 23 mars dernier peine à gagner l’adhésion dans l’opinion avec seulement 120 000 personnes vaccinées, la décision qui consiste à redonner leur totale liberté à celles et ceux qui ont pris leurs doses de vaccin devrait permettre au Copivac de booster ses statistiques. 

Ainsi, c’est par le biais de l’arrêté n° 0559/PM du 25 novembre 2021 fixant l’entrée en vigueur de nouvelles mesures gouvernementales de prévention, de lutte et de riposte contre la propagation du covid-19 que Rose Christiane Ossouka Raponda a confirmé la libre circulation après le couvre-feu des personnes vaccinées. Ainsi l’article 5 dispose « S’agissant de la circulation à l’intérieur du pays, les personnes vaccinées sont exemptées de l’Autorisation Spéciale du Ministère de l’Intérieur et du test PCR.

Les non vaccinées doivent, outre justifier d’un test PCR négatif valable 14 jours, obtenir une autorisation spéciale du Ministère de l’Intérieur pour tout déplacement ».

Par la teneur de cette décision, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, semble donc déterminée à atteindre l’objectif de 400 000 personnes vaccinées dans les meilleurs délais prôné par le numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba afin d’atteindre l’immunité communautaire. Surtout que le Gabon dispose actuellement de nombreux vaccins. Notamment, Sinopharm, Sputnik V, Johnson & Johnson, Pfizer et Moderna. 

En donnant ainsi la possibilité aux personnes vaccinées de jouir pleinement de leur liberté, ne va-t-on pas créer deux catégories de populations ? Le vaccin qui va apparaître comme un laissez-passer vers notre vie d’avant qui n’est pas obligatoire selon le gouvernement n’est-il pas en train de le devenir puisqu’il sera désormais la condition sine qua non pour vivre sans contrainte ? Ce sont là autant de questions auxquelles le gouvernement devra répondre pour garantir une égalité citoyenne entre les personnes vaccinées et celles non vaccinées.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop