Gabon: le gouvernement acte l’institutionnalisation du dialogue social

Les membres du Gouvernement en Conseil des ministres présidé par Ali Bongo Ondimba © D.R

Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale tient à son dialogue social. Les conclusions issues du Conseil des ministres du jeudi 13 juin 2019 en font foi. Le gouvernement a donc décidé d’organiser le dialogue social avec les partenaires sociaux autour des commissions ad hoc et d’une commission du dialogue social inclusif. Une décision qui implique l’imminence de cette rencontre.

GABON LIBREVILLE

Le Conseil des ministres du jeudi dernier a adopté le projet de création des commissions ad hoc et d’une commission du dialogue social inclusif proposé par le ministre de l’Emploi, de la Fonction publique, du Travail et de la Formation professionnelle, chargé du Dialogue social, Madeleine Edmée Berre. Par cette décision, le gouvernement tente de montrer sa volonté d’apaiser le climat social tendu que connaît notre pays depuis l’annonce des réformes issues du Conseils des ministres du 29 mars dernier.

En effet, l’équipe de Julien Nkoghe Bekale prévoit la mise en place de trois commissions ad hoc. Elles auront pour objectifs, entre autres, de mettre en place un cadre d’échange et de partage sur les réformes gouvernementales, de fluidifier les relations sociales et apaiser le climat social et de réguler l’existence légale des syndicats et leur représentativité.

Quant à la commission du dialogue social inclusif, elle comprendra trois niveaux de concertation et visera principalement la mise en place d’un mécanisme de concertation, de médiation et de gestion des conflits collectifs à plusieurs niveaux de responsabilité.

Pour rappel, le 23 avril dernier, le Premier ministre avait annoncé la matérialisation de sa volonté d’instaurer un dialogue social permanent avec les partenaires sociaux à travers la mise en place d’un cadre légal et juridique par l’adoption d’un arrêté. « J’adopterai dans les prochains jours un arrêté qui matérialisera l’institutionnalisation du cadre de concertation afin que celui-ci soit effectif dans l’immédiat », avait affirmé Julien Nkoghe Bekale.

Laissez votre commentaire