Gabon: le Fonds 4 enfin disponible pour optimiser les finances de la Cnamgs

Gabon Gabonmediatime Cnamgs
Rénaud Allogo Akoue recevant le rapport de l’étude actuarielle technique du Fonds 4 © D.R.

C’est le jeudi 6 juin dernier que la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (Cnamgs) a reçu le rapport de l’étude actuarielle technique du Fonds 4 par le biais de son directeur général Rénaud Allogho Akoue. Élaboré par le cabinet Stratec-Art, ce rapport a été présenté en présence du Ministre Délégué en charge de la Prévoyance Sociale, représentant la Ministre d’Etat, Ministre de la Santé, de la Protection Sociale et de la Solidarité Nationale.



Longtemps confrontée à des problèmes structurels liés à la gestion du flux sans cesse grandissant des assurés économiquement faibles, la Cnamgs avait sollicité l’expertise d’un acteur du domaine. Ainsi, la présentation du projet dénommé Fonds 4 a été opportune pour l’organe étatique. Pour rappel, le Fonds 4 s’inscrit dans le plan AiSSa22 dont la vocation est d’assainir le fichier des assurés gabonais économiquement faibles (GEF). En outre, le rapport a décelé d’énormes incohérences notamment la présence de Gabonais déclarés économiquement faibles alors que leurs revenus sont plutôt importants.

Par ailleurs, la nécessité de la mise en place du Fonds 4 est de nature à étendre l’assurance maladie à l’ensemble des Gabonais à travers une vaste opération d’immatriculation. Cette mise à jour du fichier GEF répond donc à la difficulté de catégoriser certains agents du secteur privé ou public. Mais plus encore, son adoption installe un nouveau cadre légal, les critères devant faciliter l’insertion de travailleurs indépendants, assurés volontaires et étrangers. Une optimisation des prestations de cette entité qui devrait trouver l’assentiment des bénéficiaires.

Dans son allocution, le Directeur général Renaud Allogho Akue n’a pas manqué de remercier la Ministre d’Etat à la Santé Denise Mekam’ne Edzidzi épouse Taty pour son accompagnement dans l’aboutissement des projets inscrits dans le Plan AiSSa22. Il convient à toutes fins utiles de préciser que l’ambition de cet organe est de faire de la Cnamgs le pilier et régulateur de la qualité de soins de santé pour tous dans le territoire. Pour sa part, le Président du Conseil d’administration de la Cnamgs a exhorté ses collaborateurs à ne ménager aucun effort pour la matérialisation de ce plan du présent et d’avenir.

Laissez votre commentaire