jeudi,1 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: le FMI exige «transparence et responsabilisation dans la gestion des ressources...

Gabon: le FMI exige «transparence et responsabilisation dans la gestion des ressources publiques»

Bien qu’il vienne d’accorder au Gabon un décaissement de l’ordre de 152,61 millions de dollars soit un peu moins de 90 milliards de FCFA au titre de l’instrument de financement rapide, le Fonds monétaire international (FMI) n’en demeure pas moins un observateur critique de la sphère politico-économico gabonaise. C’est donc dans ce contexte, que le conseil d’administration de l’institution de Bretton Woods, a mis en garde le gouvernement contre « les risques pour la viabilité de la dette ».

Soulignant que « les administrateurs prennent acte des progrès réalisés par les autorités dans la mise en œuvre de mesures immédiates visant à limiter la propagation du virus et à en atténuer les répercussions sociales et économiques », le Fonds a par la suite tenu à apporter des précisions quant à la situation économique globale du pays qui reste malgré tout délicate, faisant peser un certain nombre de risques sur la stabilité financière de l’Etat. 

En effet, dans ce communiqué publié en marge du  décaissement de 152,61 millions de dollars (près de 90 milliards de FCFA) au titre de l’instrument de financement rapide pour aider le pays à faire face à la pandémie de Covid-19, les administrateurs et notamment Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président de l’institution, a souligné « combien il est important de garantir la transparence et la responsabilisation dans la gestion des ressources publiques y compris pour le financement lié à la Covid-19 ».

S’ils  ont salué « l’assouplissement temporaire des politiques monétaire et budgétaire qui vise à atténuer les conséquences de la crise et à favoriser la reprise », ces derniers n’ont toutefois pas manqué de rappeler que « la dynamique de la dette s’est détériorée et que les risques pour la viabilité de la dette ont considérablement augmenté », toute chose à l’origine de la détérioration de la note de crédit souveraine établie par Moody’s récemment

A noter que les administrateurs du FMI ont insisté sur la nécessité de « privilégier les financements extérieurs concessionnels, et à élaborer une stratégie crédible de gestion de la dette à moyen terme » tout en menant «  une politique budgétaire prudente pour gérer les vastes besoins de financement à moyen terme ». Autant de mises en garde et de récriminations allant dans le sens de la bonne gouvernance et de la discipline budgétaire.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt

padding-top : 20px;