Gabon: le financement de Tendance avenir, «un fantasme»

Acteur non négligeable de la lutte contre la précarité et l’exclusion sociale, l’association Tendance avenir semble nourrir des fantasmes dans l’opinion qui y voit une organisation comme on en trouve des centaines dans la province de l’Ogooué-Maritime. D’ailleurs ce fantasme a été encore ravivé après la parution de l’hebdomadaire L’Aube qui dans son n°257 de ce lundi 08 avril 2019 s’interroge sur la provenance des fonds destinés à son fonctionnement mais aussi servant à l’organisation de manifestations au bénéfice des populations.


En effet dans ses colonnes, le journal bien que saluant l’organisation à la foire municipale de Port-Gentil d’une tombola qui a permis d’offrir trois véhicules à usage de taxi flambant neuf aux heureux gagnants, et qui permettra de résorber un tant soit peu le chômage, s’est interrogé sur la provenance de tout cet argent. Il faut relever que cette association dont le président n’est autre que l’actuel ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures n’est pas à son coup d’essai.

Tendance avenir est l’une des rares associations apolitiques qui oeuvrent de manière efficiente à l’amélioration des conditions de vie des populations port-gentillaises dans leur ensemble. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’elle a offert ces véhicules d’un montant 25 millions de Fcfa pense savoir l’hebdomadaire. Sauf que cette action ne manque pas de susciter toutes sortes d’interprétations sur les objectifs visés mais surtout sur l’origine des fonds.

Pour démêler ce noeud gordien, nous avons contacté le secrétaire général de cette association en l’occurrence Alain Ondo Minko qui a expliqué les mécanismes utilisés pour financer ce type d’activité. Il a révélé que pour ce cas spécifique « ce sont les membres qui se sont cotisés, soit trois mille Fcfa à raison de près de 300 personnes ». De quoi couvrir aisément cette activité. Dans le même élan, il nous a également confié que « nous avons obtenu pour chaque voiture, un abattement de 60% de Cfao et le ministre a remercié Cfao pour ce geste. Chaque voiture a donc coûté 10.500.000 Fcfa à peu près ».

Par ailleurs, il a tenu à balayer d’un revers de la main l’idée d’un supposé financement occulte, indiquant que le président de l’association finançait sur fonds propres certaines activités, expliquant même que 60% des revenus des fonds politiques du membre du gouvernement sont destinés à l’action politique sur le terrain.  « Il y a des dons des bonnes volontés c’est une association et il y a plusieurs contributeurs, la thématique de l’association c’est dire que les plus nantis accompagnent les démunis », nous a-t-il confié .

Laissez votre commentaire