lundi,30 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le duo Ossouka-Massassa, «combinaison gagnante pour l'industrie de l’énergie»

Gabon: le duo Ossouka-Massassa, «combinaison gagnante pour l’industrie de l’énergie»

Parmi les nombreux observateurs avisés de la sphère politico-économique du Gabon qui se réjouissent de la nomination de Rose Christiane Ossouka en qualité de Premier ministre, l’on retrouve la Chambre africaine de l’énergie. Dirigée par le lobbyiste camerounais NJ Ayuk, celle-ci vient, sans langue de bois, de « saluer la nomination de la première femme Premier ministre du Gabon », en indiquant notamment que son duo avec l’actuel ministre du pétrole Vincent de Paul Massassa, était « la combinaison gagnante pour l’industrie de l’énergie ».

L’enthousiasme autour de la nomination de Rose Christiane Ossouka Raponda en qualité de Premier ministre grandit de jour en jour. Parmi les nombreuses institutions qui se réjouissent de son arrivée à la primature, on notera la Chambre africaine de l’énergie. Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time ce lundi 20 juillet, l’organe dirigé par le   lobbyiste camerounais NJ Ayuk, s’est réjoui de l’arrivée de la « première femme Premier ministre du Gabon ».

En effet, indiquant que ce gouvernement « est le mieux placé pour soutenir la reprise de l’industrie de l’énergie dans le pays », la CAE qui n’a pas manqué de rappeler que « le Gabon a toujours donné le ton en Afrique en matière de durabilité et de croissance inclusive », a souligné à travers son président, que « Ossouka Raponda et Vincent de Paul Massassa sont une combinaison gagnante pour l’industrie de l’énergie ». Une industrie en grande difficulté, du fait de la pandémie actuelle qui bouleverse son fonctionnement.

Rappelant par la suite que « le secteur pétrolier et gazier a besoin de politiques économiques saines, d’un environnement commercial favorable et d’une vision forte sur la façon de guider notre industrie à travers sa crise historique actuelle », la Chambre a toutefois tenu à rappeler que le secteur énergétique africain continuait de faire face à une période économique difficile en raison de la pandémie de coronavirus et de l’effondrement des prix du pétrole.

Idéal donc sur le papier, puisque composé en grande partie de « technocrates » et de personnalités à l’expérience avérée dans leurs domaines respectifs, ce nouveau gouvernement qui semble plaire à bon nombre de partenaires techniques et financiers du Gabon, devra très vite s’atteler à démontrer sa capacité à surmonter les nombreuses difficultés actuelles. DIfficultés qui, sans courage, sincérité et audace dans la prise de décisions, pourraient précéder une profonde crise structurelle.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion