samedi,15 août 2020
Accueil A La Une Gabon : le directeur technique de l'ARTF, proche de Ndoundangoye, interpellé

Gabon : le directeur technique de l’ARTF, proche de Ndoundangoye, interpellé

Après l’interpellation de Justin Ndoundangoye ancien ministre des Transports et des Travaux publics dans le cadre de l’opération Scorpion, le directeur de technique de l’Autorité de régulation du transport ferroviaire (ARTF), Jean Aimé Nziengui a également fait l’objet d’une interpellation pour des détournements supposés via une société reliée à l’ARTF dénommée Engérail. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Il semblerait que du temps du passage de Justin Ndoundangoye député du siège unique du deuxième arrondissement de la commune de Franceville du reste ancien ministre en charge des Transports, les pratiques peu orthodoxes visant à détourner fonds et sommes destinés à l’amélioration du réseau ferroviaire étaient monnaie courante. Une situation qui expliquerait l’interpellation le 7 janvier dernier du Directeur technique de l’Autorité de régulation du transport ferroviaire (ARTF) Jean Aimé Nziengui, par ailleurs cadre dirigeant d’Engérail, cabinet d’études privé et concurrent de l’ARTF à travers lequel des fonds prétendument détournés auraient transité. 

Quelques mois après son érection, le cabinet privé Engerail va se révéler par le mécanisme mis en place, une véritable pompe à sous en permettant  « aux promoteurs du fameux cabinet d’études privé, de se faire plein les poches, grâce aux moyens colossaux dégagés par le concessionnaire du chemin de fer, finalement  pour une prestation dont on a du mal à voir les résultats » nous révélait un média en ligne de la place.  Justin Ndoundangoye actuellement au bagne après la levée de son immunité parlementaire et Jean Aimé Nziengui en tant de directeur de l’autorité de régulation auraient donc largement profité des montants transférés à ce cabinet dont ils étaient en outre les instigateurs. 

Le cabinet privé Engerail avait été officiellement créé en vue du « règlement de la problématique des déraillements récurrents des trains au niveau des 24 zones de la voie ferrée jugées instables ». Un marché indûment attribué à Engerail avec dit-on la « bénédiction » de Justin Ndoundangoye dont les prérogatives en tant responsable du département ministériel des Transports lui offraient tous les avantages pour prendre pareille décision. Pour s’assurer d’avoir un oeil et le contrôle sur sa cette machine à sous, « Okulu la solution » va mettre au poste de secrétaire exécutif de l’ARTF un de ses proches, dénommé Yembit, lequel à l’heure actuelle est activement recherché par les forces de l’ordre.   

Voilà une affaire qui vient crédibiliser la position des représentants de la chambre basse du Parlement qui s’étaient dans une grande majorité, prononcés pour la levée de l’immunité parlementaire polémique du député Justin Ndoundangoye. Une levée qui s’est accompagnée d’une interpellation puis d’un placement en mandat de dépôt pour malversations financières. Avec l’affaire ARTF qui implique Okulu la solution , il se pourrait que l’opinion révise sa position sur l’éventuelle culpabilité ou pas de ce dernier. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt