vendredi,7 août 2020
Accueil A La Une Gabon: le déraillement d’un train de la Setrag fait suspendre le trafic

Gabon: le déraillement d’un train de la Setrag fait suspendre le trafic

Ce lundi 11 mai, le train marchandise n°1451 de la Société d’exploitation du transgabonais ( Setrag) parti d’Owendo chargé de citernes de carburant et devant rallier Franceville dans la province du Haut-Ogooué a déraillé au PK65 entre les gars d’Andeme et de Mbel. La gravité est telle que 5 wagons-citernes se sont retrouvés couchés, entraînant ainsi la suspension du trafic ferroviaire. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Le déraillement du train marchandise de la Société d’exploitation du transgabonais ( Setrag) qui a entraîné sur les lieux le ministre des Transports Léon Armelle Bonda Balonzi et sa ministre déléguée Françoise Assengone Obame bien que n’ayant déploré aucune perte en vie humaine a tout de même fortement perturbé le trafic sur le tronçon Owendo/Franceville. 

La teneur de l’incident ayant conduit à la mise à terre de 5 wagons-citernes remplis de carburant après évaluation par une délégation des représentants de l’Autorité de régulation et de transports ferroviaire (ARTF) accompagnée de la direction générale de Setrag a conduit à la décision judicieuse de suspendre pour 48 heures le trafic, afin de dégager le voies de circulation. 

Après le déraillement du train marchandises, les équipes de la Setrag sont mobilisées pour le rétablissement des circulations. Les Wagon citernes ont été dégagés de la voie pour permettre de consolider les rails, tandis que le dépotages des hydrocarbures et l’enrayement des citernes ont été effectué avec succès. Il a été décidé au cours de cette visite du premier responsable du département ministériel en charge des Transports de désigner une équipe d’experts qui se rendra sur les lieux afin de trouver des solutions optimales et efficientes à la reprise de la circulation des trains.

Il est important de souligner que les déraillements fréquents des trains sont essentiellement dus à la vétusté du chemin gabonais que comptabilise 40 années d’exploitation sur une ligne unique de 648 KM. Avec l’intensification du trafic au fil des années, plusieurs zones instables, causent plusieurs accidents au nez et à la barbe de l’Autorité de régulation et de transports ferroviaire (ARTF) qui doit s’activer pour trouver un épilogue rapide à ce souci récurrent.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Street 103 Gabon Gmt