mercredi,27 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: le curage de caniveaux de Libreville à pas de tortue

Gabon: le curage de caniveaux de Libreville à pas de tortue

Ecouter cet article

L’édile de la capitale, Christine Mba Nduntume, a institué le 11 septembre 2021 le « Week-end municipal », dont le but est le nettoyage et curage des bassins versants pour réduire les risques d’inondations dans la ville. Si cette initiative est salutaire d’un point de vue technique, le rythme de ces travaux d’assainissement inquiète l’opinion plus qu’il ne la rassure, au moment où la saison des pluies arrive à grand pas. 

Les équipes municipales en tête desquelles le 5 ème adjoint au maire, Issa Malam Salatou, se sont déployées samedi dernier du côté du Foyer de charité dans la zone de la Gare routière, dans le 2ème arrondissement de Libreville. Il était question, selon un communiqué de la Mairie de Libreville, de faire un état des lieux du bassin versant et de procéder à son assainissement. Le site du Foyer de charité constituait la première étape du programme le Week-end municipal. 

Si l’initiative est fortement attendue par les populations régulièrement en proie à des inondations en cas de pluies torrentielles, il faut dire que son rythme d’exécution inquiète. Un site par week-end, alors qu’un grand nombre de quartiers à Libreville est en proie aux inondations en saison de pluies, du fait des caniveaux et bassins versants bouchés par l’herbe, les pneus, les ordures ménagères et autres types de déchets. 

Il faut rappeler par ailleurs, que cette opération aurait dû être menée depuis le mois de mai avant le départ de l’ancien maire Eugène Mba. Celui-ci avait contacté l’entreprise Jeta Groupe pour l’assainissement de « 130 sites en proie à des inondations en cas de pluie », souligne Le Nouveau Gabon sur son site, dans un délai de 14 jours. Un énième projet qui n’aura constitué qu’un effet d’annonce, au regard des faits. 

La tâche est immense au vu du nombre de bassins versants à assainir pour limiter les risques d’inondation, dans la capitale du pays qui est à ce jour le plus riche du continent en termes de PIB avec plus de 7000 dollars, selon la Banque mondiale. Gageons qu’avec son partenaire AGLI, l’entreprise adjudicataire, l’édile Christine Mba Nduntume parviendra à redonner à Libreville son éclat. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop