samedi,5 décembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le CRPG tire à boulets rouges sur René Ndemezo’o Obiang

Gabon: le CRPG tire à boulets rouges sur René Ndemezo’o Obiang

Dans une déclaration diffusée ce vendredi 10 mai 2019,  le Cercle Réalités et Perspectives Gabonaises (CRPG) a réagi à l’appel à la modification urgente de la Constitution par le premier secrétaire de Démocratie Nouvelle (DN), René Ndemezo’Obiang.  Les leaders et personnalités politiques du CRPG dénoncent la vacuité des arguments politiques en faveur de la modification des dispositions de l’article 13 et pensent que dans le contexte actuel, aucune personnalité n’a la légitimité nécessaire pour achever le mandat du président de la République, ce d’autant qu’il se porte bien.

C’est au cours d’une déclaration ce vendredi 10 mai 2019 que le Cercle Réalités et Perspectives Gabonaises (CRPG) a réagi à l’appel à la modification urgente de la Constitution lancé  la semaine dernière par René Ndemezo’o Obiang. Pour les leaders et personnalités politiques du CRPG, les arguments politiques avancés par le premier secrétaire de Démocratie Nouvelle (DN) sont vides de sens. « Cet appel à la modification constitutionnelle suscite nécessairement un débat pour lequel nous sommes invités à nous prononcer pour dénoncer la vacuité des arguments politiques en faveur de  la modification de l’Article 13 de notre Constitution », ont-ils déclaré.

D’une part, s’agissant du débat autour de l’état de santé d’Ali Bongo Ondimba et de sa capacité à assumer pleinement ses fonctions, le CRPG pense qu’il n’a pas lieu d’être et cette modification est inopportune. « Le Président de la République est en place et assure pleinement ses fonctions. En la circonstance, il a notamment  eu plusieurs séances de travail avec les responsables des Institutions constitutionnelles, les Maires des communes les plus importantes  du pays et a reçu récemment son homologue togolais Faure Gnassingbé. Cette intense activité présidentielle éloigne désormais notre pays de l’instabilité institutionnelle incriminée », ont-ils ajouté.

D’autre part, le Cercle Réalités et Perspectives Gabonaises est convaincu que la proposition d’un intérim permanent par le président du Sénat ou de l’Assemblée est une grande confusion et un déni de démocratie. « Dans le contexte actuel, aucune personnalité n’a la légitimité nécessaire pour achever le mandat en cas de d’empêchement définitif  du Président de la République », précisent-ils, tout en appelant à la décence de la classe politique, à un sens de la mesure et à sa retenue.

Les membres du CRPG présents à cette déclaration étaient Henri Mbira-Nze, Marcel Robert Tchoreret Rokossa, Jean-Claude Quentin Ben Mongaryas, Joël Patient Tchoreret Mbiamany,  Simon Adolphe Evouna, Jean-Pierre Rougou, Thierry d’Argendieu Kombila, Guilou Steeve Fabrice Bitsutsu-Gielessen.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion