mardi,20 avril 2021
AccueilDerniers articlesGabon: le couvre-feu impacte le fonctionnement des hôpitaux

Gabon: le couvre-feu impacte le fonctionnement des hôpitaux

C’est par le biais d’un communiqué daté du mercredi 03 mars dernier que le Syndicat des médecins fonctionnaires du Gabon (Symefoga) a tenu à interpeller les plus hautes autorités sur la situation de dégradation des structures sanitaires du pays depuis le déclenchement de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Une dégradation du fonctionnement de ces établissements qui s’est accentuée depuis l’instauration du couvre-feu à 18 heures.  

C’est par la voix de son président le Dr. Adrien Mougougou que le Symefoga a tenu à interpeller le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda sur la dégradation continuelle des conditions de travail du personnel de santé, en première ligne dans la lutte contre la pandémie. Des difficultés qui selon les médecins fonctionnaires se seraient accentuées avec les nouvelles mesures restrictives prises par le gouvernement. 

Le cas notamment du couvre-feu ramené à 18 heures qui selon cette organisation syndicale « pose plus de problèmes qu’il n’apporte de solutions  ».  « Cette mesure impacte énormément le fonctionnement des structures sanitaires. Le personnel qui doit se relayer et parfois passer 24 heures dans les hôpitaux n’est ni nourri, ni transporté  », a martelé le président du Symefoga. 

Une situation pour le moins  regrettable alors que depuis la détection du premier cas Covid-19 au Gabon, le personnel de santé est en première ligne pour venir à bout de cette pandémie et n’a de cesse de payer le lourd tribu avec plusieurs pertes dans leur rang. Si le Premier ministre et le président de la République sont interpellés dans un premier temps, il revient au ministre de la Santé le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong de prendre à bras le corps ce cri d’alarme.

Laissez votre commentaire

Andy Marvinehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux qui a, à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Bestheinfusion