Gabon: le corps d’une jeune fille violée et tuée retrouvé à Nzeng-Ayong

Une photo de la victime retrouvée derière le Trésor public de Nzeng-Ayong c D.R.

Une jeune fille la vingtaine revolue a été retrouvée sans vie les jambes entrouvertes derrière l’agence du Trésor public de Nzeng-Ayong située face au collège Saint-Georges. Une enquête a été diligentée par les forces de l’ordre pour faire la lumière sur cet énième crime crapuleux qui selon les légistes, se serait produit après un viol.



C’est le samedi 25 mai 2019 que le corps d’une jeune fille a été retrouvé inerte baignant dans les hautes herbes présentes derrière l’agence du Trésor public de Nzeng-Ayong dans le 6ème arrondissement de Libreville. Après investigations effectuées par les agents des forces de l’ordre, il s’agirait d’une jeune femme d’à peine 21 ans.

Par ailleurs, au delà de l’assassinat perpétré, il y a le fait que cette fille, qui aurait certainement voulu continuer sa vie à peine débutée, aurait été victime de violences sexuelles. En effet, d’après les premiers résultats des examens suite au constat de sa nudité, elle aurait été violée. Viol individuel ou collectif ? Rien n’a pour l’instant été officiellement communiqué. Toujours est-il que que les agresseurs ne se sont pas limités à lui ôter la vie.

D’après les témoignages recueillis par les personnes ayant fait la découverte, les parties génitales de la victime étaient bouchées par des bois taillés. Pour rappel, un assassinat similaire avait été commis sur une jeune institutrice dont le corps fut retrouvé derrière le camp de la gendarmerie nationale du Pk9. Point commun, un pieux entre les jambes des victimes. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire