lundi,21 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: le conseiller en communication de Daouda Mouguiama musèle les chefs d’établissements

Gabon: le conseiller en communication de Daouda Mouguiama musèle les chefs d’établissements

Un conseiller en communication du ministre de l’Education nationale serait-il audessus des chefs d’établissement scolaire ? C’est la question qui vaut son pesant d’or au vu de l’attitude pour le moins curieuse de ce dernier qui, en violation des textes, a sommé les chef d’établissement de ne pas communiquer autour de la reprise des cours et du respect des mesures barrières sans son aval. 

Alors que les équipes de Gabon Media Time s’étaient rendues ce 20 juillet 2020 pour constater l’effectivité de la reprise des cours et surtout de la fonctionnalité du protocole sanitaire mis en place par le ministère de l’Education nationale, elles ont eu droit à une fin de nonrecevoir du proviseur du Lycée Léon Mba Pierre Onanga Ossounda. Motif de ce refus, les responsables d’établissement ont reçu une injonction du Conseiller en communication Aubin Ombagha de ne pas communiquer sur cette actualité. 

Une posture de ce membre du cabinet du ministre Patrick Mouguiama Daouda qui peut susciter des interrogations sur la légalité de ce type d’injonction alors qu’elle provient d’un individu qui n’est pas le supérieur hiérarchique des chefs d’établissement. Contacté par Gabon Media Time, le conseiller en communication a reconnu sans remord la prise de la note qui ne s’appuie pourtant sur aucune disposition légale. « La note c’était pour recadrer les proviseurs qui communiquaient à tout va, sans en référer à la hiérarchie. C’est une organisation interne, il n’y a pas un texte qui l’encadre », a reconnu Aubin Ombagha. 

Un curieux mélange de genres incompréhensible pour le délégué général de la Convention nationale des Syndicats de l’éducation nationale (Conasysed) Louis Patrick Mombo qui a jugé « déplorable » l’attitude non seulement de ce conseiller mais aussi du proviseur. « Qu’est ce que le proviseur du Lycée national Léon Mba a à cacher à la presse, parce que c’est une question de transparence », s’est-il interrogé. Pour le leader syndical, si le ministère n’autorise pas la presse à accéder aux établissements, c’est parce qu’il y aurait quelque chose à cacher soit le mot d’ordre lancé par la Conasysed a été respecté soit le protocole sanitaire mis en place par le gouvernement est inexistant. 

Par ailleurs, Louis Patrick Mombo a relevé que cet assujettissement des responsables d’établissement serait entretenu par le fait que la majorité d’entre eux occuperaient leurs postes sans décret de nomination, donc exerçant dans l’illégalité. « Certainement on leur a dit si vous parlez vous risquez de perdre vos privilèges parce que juridiquement, leur poste n’existe pas. Ce n’est pas un conseiller en communication du ministre qui peut donner un ordre au chef d’établissement », nous a confié le syndicaliste

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt